Partir, rencontrer, se former

Les projets avec l'Allemagne : l'OFAJ


Dans le cadre de la coopération franco-allemande, scellée par le Traité Franco-Allemand de Coopération du 22 janvier 1963, l’Office Franco-Allemand soutient de nombreux projets afin de développer les relations entre les jeunes des deux pays et de renforcer leur compréhension mutuelle.

Les échanges scolaires de groupes


Les établissements peuvent organiser des échanges de classe d'une durée d'une à deux semaines au cours desquelles vous êtes accueillis en famille et vous participez aux cours avec votre correspondant allemand (rencontres au domicile du partenaire).

Demande de subvention
Décompte

Les échanges individuels


Le programme Brigitte Sauzay

Depuis 1989, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) soutient un programme d’échanges individuels de moyenne durée entre la France et l’Allemagne. Les élèves de la Quatrième à la Première ayant un minimum de deux ans d’apprentissage de l’allemand peuvent ainsi se rendre en Allemagne dans le cadre du programme « Brigitte Sauzay ».

www.ofaj.org/programme-brigitte-sauzay

Le programme Voltaire

Ce programme d'échange s'adresse à des élèves de seconde et, à titre exceptionnel, de troisième en France et des élèves de "9. et 10. Klasse" en Allemagne. L'échange fonctionne sur le principe de la réciprocité. Les organisateurs du programme se chargent de trouver une famille partenaire aux participants. Les élèves français séjournent dans leur famille d'accueil allemande pendant 6 mois, de mars à août et accueillent leur correspondant allemand en France pour les 6 mois suivants, de septembre à février. Les élèves Voltaire sont scolarisés dans l'établissement de leur partenaire.

www.ofaj.org/programme-voltaire


D’autres programmes et soutiens financiers existent : se renseigner sur le site de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) : www.ofaj.org

Le programme de l'Union Européenne : Erasmus +


Consulter le site internet de l’agence "Europe Education Formation France".


« Investir dans l'éducation et la formation est le meilleur placement pour l'avenir de l'Europe » affirmait Androulla Vassiliou, la commissaire européenne à l'éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse lors de la présentation de sa proposition pour le futur programme. Résolument inscrit dans la « stratégie Europe 2020 » en matière de croissance, d'emploi et d'innovation, Erasmus + doit permettre de renforcer les compétences de tous, de favoriser le développement personnel et d'améliorer l'aptitude à l'emploi, un défi majeur dans une Europe en crise.

Le programme Erasmus + se décline en deux actions-clés pour les scolaires : l’action-clé 1 concerne la mobilité de tous les personnels éducatifs (projets scolaires) et des élèves et formateurs de la voie professionnelle ( projets formation professionnelle) ; l’action-clé 2 concerne les partenariats stratégiques de coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques.


L’action clé 1 finance de la mobilité individuelle :

  • des périodes de PFMP pour les élèves. Attention ! le financement de stages de BTS dépend d’une action différente, pour laquelle l’établissement doit demander préalablement une « Charte Erasmus », car il s’agit d’étudiants.
  • des projets précis de mobilité (enseignement, observation, participation à une formation structurée) pour les membres des équipes éducatives, selon les besoins d’un établissement et dans la ligne de son projet.

La date de dépôt de ces deux projets (scolaire et professionnel) est le 2 février 2016.


L’action clé 2 finance des actions de coopération entre structures. La palette des possibilités est très grande, qui va du simple partenariat bilatéral entre deux établissements scolaires au partenariat multilatéral entre collectivités territoriales, associations, entreprises, établissements scolaires, universitaires et de formation…

Attention : cette action n’a pas pour but premier de financer de la mobilité collective d’élèves pour des échanges linguistiques. Les demandes de mobilités d’élèves possibles dans les partenariats stratégiques doivent être solidement justifiées, en rapport avec l’ensemble du projet, pour être acceptées.

La date de dépôt des dossiers est le 31 mars 2016.


Tous les renseignements sur ces projets sont disponibles sur le site Pénélope+ : www.erasmusplus.fr/penelope/

Coopération franco-britannique : bourses Lefèvre et Charles de Gaulle


Dans le cadre de la coopération franco-britannique, deux programmes sont proposés aux établissements qui désirent monter un projet collaboratif avec leur partenaire britannique. A hauteur de 5000 £ par classe, le fond Lefèvre finance la coopération et la mobilité de classes d’élèves de 11 à 19 ans, le fond Charles de Gaulle permet de financer mobilités de petits groupes d’élèves de 17 à 19 ans.

Date de dépôt des candidatures : 30 novembre 2015.

Pour en savoir plus : www.britishcouncil.fr/programmes/education/ecoles/bourses

Les bourses Zellidja


logo Zellidja Depuis 1939, la Fondation Zellidja propose chaque année un programme de bourses à destination des jeunes de 16 à 20 ans qui souhaitent effectuer seuls, un voyage d’étude en France ou à l’étranger durant l’été. Les lycéens peuvent partir dans le pays de leur choix, étudier le thème de leur choix à condition de monter un projet cohérent et motivé à envoyer au siège de l’Association avant le 31 janvier.

Les Bourses Zellidja sont ainsi en résonance avec certains axes prioritaires de la réforme des lycées (développement de l’autonomie, projet personnel, ouverture aux autres et à l’international, pratique de langues vivantes étrangères).

Depuis leur création par Jean Walter (architecte et fondateur de la Société des mines de Zellidja au Maroc), l’Education nationale par l’intermédiaire de l’Inspection Générale de l’Education nationale et de la DGESCO a toujours apporté un soutien indéfectible aux bourses Zellidja, car elles sont en adéquation avec les valeurs et objectifs d’éducation et de formation qui sont ceux de l’éducation nationale.

Dans chaque académie, un (ou une) délégué régional Zellidja se charge de promouvoir les bourses auprès des lycéens. Il est à votre disposition pour venir les présenter dans votre établissement. Le délégué régional peut aussi vous proposer des conférences et des expositions de jeunes gens ou jeunes filles qui ont réalisé un voyage Zellidja sur des thèmes très variés (« Une goutte d’eau dans le désert du Thar » ou « Guyane Française : la confrontation des Amérindiens du Haut Maroni à la mondialisation »….par exemple).

Pour plus d’information : www.zellidja.com

Les programmes proposés par le CIEP


Les stages de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel


Ces stages sont destinés :

  • Aux professeurs des écoles et aux instituteurs qui sont habilités et enseignent une langue vivante ;
  • Aux professeurs de langues vivantes des établissements publics de l'enseignement secondaire(collèges, LEGT et LP) ;
  • Aux professeurs en charge de l’enseignement d’une discipline non linguistique en section européenne.

Ils ont un triple objectif :

  • Perfectionnement linguistique ;
  • Réflexion sur la méthodologie et l'évaluation de l'enseignement des langues ;
  • Mise à jour des connaissances culturelles.

Suivre le lien : www.ciep.fr/stageslinguistic/

Séjours professionnels


Ce programme s’adresse à des professeurs de langue vivante ou de DNL (prioritaires), mais aussi à des professeurs d’autres disciplines (non prioritaires) exerçant dans un établissement public français du second degré qui souhaiteraient effectuer un séjour de deux semaines d’observation dans un établissement européen.

Il offre également la possibilité d’accueillir un professeur européen dans un établissement public français du second degré durant deux à quatre semaines.

Suivre le lien : www.ciep.fr/sejours-professionnels/

Les stages de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel


Ces stages sont destinés :

  • aux professeurs des écoles et aux instituteurs qui sont habilités et enseignent une langue vivante ;
  • aux professeurs de langues vivantes des établissements publics de l'enseignement secondaire (collèges, LEGT et LP) ;
  • aux professeurs en charge de l’enseignement d’une discipline non linguistique en section européenne.

Ils ont un triple objectif :

  • perfectionnement linguistique ;
  • réflexion sur la méthodologie et l'évaluation de l'enseignement des langues ;
  • mise à jour des connaissances culturelles.

Suivre le lien : www.ciep.fr/stageslinguistic/

Le programme PESTALOZZI


PESTALOZZI est un programme du Conseil de l’Europe qui organise des formations destinées aux professionnels de l’éducation.

Il comprend trois domaines d’activités principaux :

  • Les ateliers européens et les séminaires européens, qui permettent à une quarantaine de participants, venus de toute l’Europe, de travailler ensemble, pendant 4 jours, sur des questions d’intérêt commun.
  • Les modules européens qui sont des formations de formateurs.

Toutes les informations utiles se trouvent sur le site www.coe.int/t/dg4/education/pestalozzi/activities_fr.asp.
Les personnes intéressées enverront leur formulaire de candidature par email, à l’adresse suivante : sage@ciep.fr.

Les postes à l'étranger


Échanges poste pour poste


Postes à l'étranger


Les personnels de direction, d’inspection et administratifs, ainsi que les personnels enseignants, d’éducation et d’orientation peuvent demander une affectation dans un établissement français à l’étranger, que cet établissement dépende de l'agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE), de la mission laïque française (Mlf) ou de l'association franco-libanaise pour l'éducation et la culture (Aflec).

Les circulaires consacrées paraissent au BOEN, l’un début juillet, l’autre mi-août.

Il est aussi conseillé de consulter les sites dédiés :

Dernière modification de la page le 9 décembre 2015 à 14H19