Fiches CARDIEthéma du CARDIE de l’académie de Caen

Enseigner et évaluer les compétences


Enseigner et évaluer les compétences

Évaluer sans note

Cette fiche « CARDIEthéma » collecte les contributions des équipes engagées dans des actions innovantes, des personnes ressources du CARDIE, des chargés de mission du CARDIE, des co-pilotes IA-IPR du CARDIE.

Il faut certainement dépasser une représentation fausse des compétences perçues comme la mise en œuvre de méthodes transversales hors de tout contenu et de tout savoir. Etre compétent, c’est bien être capable de mobiliser des savoirs au service de tâches complexes de compréhension, de formulation et d’acquisition de connaissances et capacités nouvelles. Dès lors, c’est bien d’enseigner les compétences qu’il s’agit.

Cette conception nouvelle des apprentissages induit des évolutions importantes sur le plan pédagogique autant pour l’activité de l’élève en classe que pour la posture du professeur. L’élève devient l’acteur principal de ses apprentissages. Le travail de l’enseignant ne consiste plus alors à mettre en scène les savoirs de sa discipline mais bien à créer des situations d’apprentissage, des parcours qu’il motive, balise, explique et valide, depuis la construction du savoir jusqu’à son réinvestissement.



Des actions et des établissements


(Cette rubrique est évolutive selon les degrés d’avancement des actions présentées, des entrantes dans la démarche aux plus avancées)

Calvados

  • Clg J. Castel - Argences
  • Clg Val de Souleuvre - Le Beny Bocage
  • Clg V. Desmeserets - Caen
  • Clg G. de Normandie - Caen
  • Clg M. Pagnol - Caen
  • Clg H. Sellier - Colombelles
  • Clg L. Pergaud - Dozulé
  • Clg N. Mandela – Hérouville Saint Clair
  • Clg du Val d’Aure - Isigny
  • Clg de la Mine - Le Molay-Littry
  • Clg M. Gambier - Lisieux
  • Clg G. Liard - Mondeville
  • Clg O. Mirbeau - Trévières
  • Clg Anne Frank - Vassy

Manche

  • Clg B. d'Aurevilly - Saint-Sauveur le Vicomte
  • Clg de La Chaussonnière - Saint-Martin des Champs
  • Clg J. Follain - Canisy
  • Clg A. Heurgon-Desjardins – Cerisy la Salle
  • Clg L. Jozeau Marigné - Isigny le Buat
  • Clg "Les Provinces" - Cherbourg Octeville
  • Clg J. Prévert – Coutances
  • Clg R. Vaudatin - Gavray
  • Clg G. Desdevises du Dezert - Lessay
  • Clg de Périers

Orne

  • Clg L. Michel - Alençon
  • Clg J. Prévert - Domfront
  • Clg C. Léandre - La Ferrière aux Etangs
  • Clg J. Brel - La Ferté Macé
  • Clg F. Leclerc – Longny au Perche

Principes structurants


« On entend par réussite non le parcours exemplaire d'un excellent élève, mais l'accompagnement de chaque élève dans la construction de son projet et de ses progrès »

Eléments généraux
  • L’élève en tant que personne n’est pas évalué : on évalue ses productions sous formes variées (orales, écrites, en groupe, …)
  • On évalue autrement car on enseigne autrement
  • L’évaluation n’est pas une fin en soi ; évaluer est un acte pédagogique qui doit nourrir la construction d’un parcours d’apprentissages.
  • L’évaluation doit être signifiante pour l’élève pour qu’il se l’approprie.
  • « L’évaluationnite » est contre-productive mais un nombre insuffisant d’évaluations ne permet pas à l’élève de se repérer dans son parcours d’apprentissages.
  • Dans un monde où les connaissances sont accessibles, évolutives, en mouvement, ce qui compte c'est d'apprendre aux élèves la capacité à évoluer.

Des incontournables en direction des …

Parents
  • L’explicitation du dispositif (objectifs, exemples, définitions,…) : une étape indispensable à la réussite du dispositif.
  • Les outils de liaison (fiches de suivi, bulletins, modalités de rencontre, …) doivent être adaptés, explicites et propices à une appropriation rapide. Le référentiel de compétences n’est pas forcément éclairant pour les parents.

Elèves
  • L’élève est associé aux outils utilisés ; le contrat didactique est clairement explicité.
  • L’élève comprend les enjeux liés à la tâche.
  • Tendre vers l’auto-évaluation qui favorise l’autonomie.

Enseignants et de l’équipe éducative
  • Le programme est une référence commune ; une progression construite à partir d’une lecture exhaustive et linéaire ne permet pas la vision globale indispensable à la construction et à l’évaluation des compétences. Enseigner ne se limite pas à une accumulation de connaissances non situées.
  • Une évaluation qui valorise les progrès de l'élève.
  • L’atomisation des tâches n’est pas en adéquation avec une approche par compétences. Elle provoque, entre autres, une inflation du nombre d’évaluations. Les outils de suivi sont à adapter en conséquence.
  • La construction de la compétence se situe entre le macro (en référence au socle commun de connaissances et de compétences) et le micro (tâches élémentaires).
  • Construire au sein de l’équipe éducative une culture commune de l’évaluation : on évalue pour quoi ?
  • L'évaluation écrite est un filtre et ne peut donc pas être la seule modalité d'évaluation.
  • L’approche par compétences permet une différenciation sur une même tâche partagée par tous les élèves en évitant la stigmatisation des élèves.
  • Enseigner par compétences pose l’articulation de trois niveaux :
    • Le savoir choisir et combiner des démarches pour répondre à une situation non connue.
    • Le savoir choisir et combiner des démarches familières pour répondre à une situation cadrée.
    • L’exécution de tâches élémentaires en réponse à une consigne pré-établie.

Un glossaire


Compétence : la compétence permet d’agir face à une situation donnée en mobilisant diverses capacités et ressources. Maîtriser une compétence, c’est pouvoir mobiliser et réinvestir des connaissances, des capacités et des attitudes afin d’atteindre un objectif précis.

Connaissances fondamentales ou élémentaires : connaissances à acquérir et à mobiliser dans les enseignements disciplinaires.

Capacités : aptitudes à mettre en œuvre les connaissances dans des situations variées.

Attitudes : curiosité, créativité, ouverture aux autres, goût de la recherche et de la vérité, respect de soi et d’autrui, …

Evaluer : c’est un acte pédagogique, renouvelable et évolutif qui donne une valeur graduée ; on évalue une production (orale, écrite,…) – on évalue POUR atteindre un objectif – l’évaluation est tour à tour diagnostique, formative, formatrice.

Valider : c’est une déclaration binaire, collégiale, institutionnelle, définitive.

Tâche complexe : élaborer une tâche complexe, c’est mettre les élèves en situation pour qu’ils analysent et résolvent un problème non guidé, en mobilisant des ressources propres et des ressources externes.

Des pratiques professionnelles en mouvement


  • Favoriser l’estime de soi chez l'élève en valorisant les productions.
  • Le moteur de cette pédagogie est le progrès des élèves et pas forcément la nouveauté ou la pluralité des notions et des modalités. La note n’est pas indispensable dans ce contexte.
  • Le cadre de la tâche est structurant pour la conduite de la classe.
  • Des pratiques qui demande une organisation précise des scénarii didactiques ou pédagogiques (structure des tâches / objectifs / consignes / temps / regroupements / outils adaptés).
  • La note n'est plus une finalité ; l’évaluation formative est continue et devient diagnostique, sommative cycliquement.
  • Des pratiques qui tendent vers un processus d’auto-évaluation des élèves en permanence ou de co-évaluation.
  • Des pratiques qui visent à fixer les apprentissages dans le temps.
  • Une dynamique d’action et d’interaction avec les élèves est favorisée par un contrat didactique clair qui prend en compte le statut de l’erreur.
  • Le rapport au temps : l’atomisation des travaux et du temps scolaire - qui n’est pas le même pour chaque élève – est à mettre sous vigilance.

Des ressources complémentaires


Un ensemble de ressources sur le site du CARDIE de l’académie de Caen.


L’évaluation « pour » les apprentissages constitue un des vecteurs de la Refondation de l’Ecole. Un film d’animation réalisé par François Müller, du DRDIE (Département de Recherche-Développement en Innovation et Expérimentation) présente les enjeux liés aux pratiques pédagogiques.


Deux dossiers de Veille de l’IFÉ :


« Les élèves en action, construire et évaluer les compétences » (Jean-Luc Ubaldi – professeur d’EPS, IUFM de Lyon - 24 mai 2013 au CRDP de Basse -Normandie).


Le suivi et ses enjeux dans une évaluation sans note.


REY B., CARETTE V., DEFRANCE A. et KAHN S., Les compétences à l’école : apprentissage et évaluation, Bruxelles, De Boeck, 2012.


Une page dédiée sur le site EDUSCOL


La base de données nationale « Expérithéque » du DRDIE/DGESCO et la sortie prochaine des cahiers thématiques du DRDIE dont un portant sur l’évaluation.




Des ressources pour un pilotage pédagogique dans un module M@gistère.

Dernière modification de la page le 4 octobre 2016 à 16H27