Fiches CARDIEmédia du CARDIE de l’académie de Caen

carte des actions   |   liste des actions   |   pilotage de l'action
pour consulter les données de pilotage, veuillez entrer un mot de passe valide

essai 1 sur 3 avant blocage

Un projet pour une inclusion collective (IME H. Wallon - Granville 50)

Concevoir une exposition accessible à tous et motivante pour le jeune public de
7 à 17 ans sur le thème de la guerre de course à Granville. L'exposition
s'inspirera largement de celle consacrée à « l’Aimable Grenot » (bateau corsaire
granvillais) présentée par le musée du Vieux Granville. Cette exposition sera le
fruit d’un travail de collaboration entre des élèves de collège et des élèves
d’IME.



Établissement(s)


  • D IME "Henri Wallon" - Granville (50)

    • établissement divers
    • adresse : 198 rue Saint Pierre et Miquelon BP 213 50402 GRANVILLE cedex
    • tél : 02 33 90 53 00
    • mél : ime.hwallon@agapei.net

Personnel(s) impliqué(s)



BOUSSIN José   Professeur histoire-géographie
FERRY Muriel   Enseignante spécialisée IME (référent)
HIRSCHAUER Delphine   Coordonnatrice pédagogique IME (référent)

Médias



Éléments de synthèse



Thématiques


Éleves à besoins particuliers

Objectifs


Le constat de départ:
Depuis le début d’année scolaire 2013/2014, un groupe d’élève de l’IME est scolarisé au collège le mercredi matin Malraux de Granville avec leur enseignante. Partager un lieu de scolarisation est un premier pas, mais ça ne suffit pas. Il nous semble qu’une école inclusive doit permettre de vivre ensemble mais aussi d’apprendre ensemble et mettre en valeur les différences.

Les objectifs sont:
• Permettre aux élèves de l’IME et du collège de participer à des activités, à des apprentissages communs.
• Permettre aux élèves (ordinaires et en situation de handicap) d'être reconnus et de se reconnaître comme compétents.


Le diagnostic qui a conduit à proposer l’action


Les élèves de l’IME (12-15ans) partagent très peu de temps avec leurs pairs du
même âge. Le même constat est fait du côté des collégiens qui ont très peu de
contacts avec des élèves en situation de handicap. Les scolarités de chacun de
ces publics se construisent séparément.

Il nous semble qu'une école et une société inclusive doivent permettre, d’une
part, aux jeunes en situation de handicap de vivre avec leurs pairs, et d’autre
part, aux jeunes non handicapés d'apprendre à vivre avec la différence.

De même, les cours d'éducation civique au collège ne permettent pas souvent
d'appliquer les principes qui les constituent comme l'égalité des chances, le
respect de la différence, l'ouverture à l'autre (voir le thème du programme
« Différents mais égaux, égalité de droit et discriminations »)...


Les modalités de mise en œuvre choisies


La visite de l’exposition sur l’Aimable Grenot à Granville a été le point de
départ de ce projet. Il a été constaté que cette exposition était difficile d’accès,
que ce soit physiquement (pour un public en fauteuil ou de petite taille,
beaucoup d’objets étaient placés dans des vitrines trop hautes) ou que ce soit
intellectuellement (il y avait beaucoup d’écrits).

L’idée est venue de réaliser une exposition accessible et plus ludique pour un
public plus jeune ou en situation de handicap.


Le public concerné par l’action


13 Élèves d'IME et 26 élèves de la classe de 5ème du collège Malraux à Granville

Les freins et les leviers rencontrés


Freins:
-L'emploi du temps non conçu pour la pédagogie de projet
-La gestion du temps par rapport aux programmes des collèges


Les résultats constatés


Sur les acquis des élèves
- les élèves de l’IME vivent la journée du mercredi au collège comme un
moment important de la semaine. Pour l’instant ils ont acquis des
connaissances sur les corsaires. Les relations entre eux et les collégiens,
même s'ils progressent, restent encore difficiles, les élèves de l’IME ne
prenant pas beaucoup la parole dans les grands groupes.

- les élèves du collège constituent une classe difficile qui fait l'objet de
mesures de suivi de la part de la Direction et du Professeur principal. Le
manque de travail et d'investissement de cette classe dans les autres
disciplines ne se fait étonnamment pas ou peu sentir dans les cours d'histoire.
L'implication des élèves dans le projet semble grande : certains proposent
d'eux-mêmes la conception d'objets et se voient en dehors de l'Ecole pour les
réaliser...
Sur les pratiques des enseignants
- La co-intervention est enrichissante, chacun apportant ses compétences.

- Le groupe de 33 élèves (26 + 7) est parfois divisé pour réaliser du travail de
groupe. Lorsqu’ils sont tous ensemble, cette classe de 33 élèves est
davantage ressentie comme étant très calme et attentive avec 3 encadrants
adultes : ce mode d'encadrement explique aussi l'ambiance de travail qui
demeure positive malgré le nombre d'élèves présents.

- La collaboration entre les enseignants permet une répartition du travail,
chacun prend le relais en fonction de ses compétences et de ses
disponibilités. La mise en oeuvre de ce travail en collaboration reste souple :
les réunions sont fixées selon les besoins du projet.

- La co-intervention permet d’avoir un regard extérieur sur l'élaboration de son
cours et permet de dépasser le simple stade de l’introspection pour améliorer
la qualité de son enseignement, ce qui s'avère plus riche et stimulant.

- L'inclusion d’élèves en situation d’handicap offre à l'enseignant du collège
l’occasion de découvrir les élèves d'un IME avec leurs difficultés mais aussi
leurs capacités, ce qui l'invite à améliorer la différenciation et
l'individualisation de sa pratique vis-à-vis des collégiens.

- L’inclusion collective au sein d’une classe de collégiens permet à
l’enseignante de l’IME de garder un regard sur les capacités des jeunes de cet
âge et donc de continuer à « tirer vers le haut » les élèves de l’IME. Elle
découvre ses élèves dans un milieu « ordinaire » et donc des capacités et des
compétences différentes ne pouvant pas toujours être observées sein de
l’IME qui est un milieu plutôt protégé.

Éléments d'analyse



Cette action dont le principal objectif est l'inclusion ouvre les établissements sur l'extérieur avec un ancrage culturel dans la ville, présente un travail de collaboration inter-établissements (IME/collège) et témoigne de pratiques de co-intervention.

Ressources et liens utiles



Innover ou expérimenter, des démarches pour une mise en oeuvre du Projet Académique 2011 - 2015 :

  • Des actions innovantes sur l'ensemble de son territoire sous l'impulsion des équipes en établissement.
  • Des dispositifs expérimentaux d'initiative académique.
  • Des établissements engagés dans des expérimentations nationales.


Les actions innovantes ou expérimentales dans l'académie de CAEN suivies actuellement par le CARDIE


Carte des thématiques


Les fiches CARDIEthéma : des éléments structurants à l’échelle d’une thématique


Dernière modification de la page le 26 septembre 2018 à 11H22