L’éducation prioritaire

Actualités


Synthèses du séminaire inter-académique des REP+ et des REP


Les acteurs inter-académiques de l’éducation prioritaire des académies de Rouen et de Caen se sont réunis en séminaire le mercredi 16 novembre pour échanger sur les bonnes pratiques en réseau d’éducation prioritaire et l’accompagnement des élèves et des personnels.

Inscrites dans le cadre du pilotage national de la refondation de la politique de l’éducation prioritaire, ces rencontres accompagnent l’engagement des acteurs, la mutualisation des pratiques et donnent à partager les évolutions en cours.

Au lycée Georges Baptiste de Canteleu, la rencontre s’est déroulée en présence de représentants du ministère de l’Éducation nationale, des inspecteurs d’académie, des corps d’inspection, des conseillers pédagogiques, des formateurs REP +, des chefs d’établissement et directeurs d’école concernés par les réseaux REP+.

A CANOPE Caen, la rencontre a réuni des délégations des REP qui ont pu assister en visio-conférence aux contributions et participer à des ateliers favorisant le partage d’une culture du pilotage.

 document (PDF) Synthèse des ateliers : Comment impulser et faciliter le travail d'équipe ? (Vade-mecum)
 site internet Vidéos des conférences

Un « Réseau des réseaux » de l’éducation prioritaire pour l’académie de Caen


Les Réseaux de l’Éducation Prioritaire ont la mission de soutenir les élèves dont les difficultés scolaires sont imputables à des conditions économiques, sociales et culturelles. c’est une mesure de justice et d’équité.

Les réseaux de l’éducation prioritaire de Caen sont organisés en un Réseau académique qui favorise la mutualisation des pratiques et des dispositifs et qui développe des expérimentations à une large échelle.

La Refondation de l’éducation prioritaire : un nouveau cadre à cette dynamique


grâce à :

  • un référentiel outil de cohérence pédagogique et de pilotage.
  • des mesures qui favorisent la prise en charge des élèves les plus fragiles
  • un site national décliné à l’échelle académique, centre de ressources et espace de mutualisation.
  • une nouvelle géographie qui accueille les territoires ruraux.

C’est ainsi que dans notre académie la nouvelle politique en faveur des élèves en difficulté se traduit par 12 REP et 3 REP+ dont le réseau du collège Louise Michel à Alençon qui expérimente depuis la rentrée les nouvelles modalités de travail des réseaux REP+.

Le réseau des réseaux fédère, associe les réseaux inter-degrés que sont les REP et REP+ qui remplaceront désormais à la rentrée 2015 les ECLAIR et RRS.

Qu’est-ce qu’un REP ou Réseau d’Education Prioritaire ?


Un réseau d’éducation prioritaire correspond à un collège associé aux écoles de son secteur de recrutement qui présentent les caractéristiques sociales et scolaires comparables. Le réseau constitue dès lors une structure de la continuité du parcours inter degrés, une structure investie par les équipes pédagogiques qui se donnent pour objectif de prendre en charge en cohérence les élèves.
Depuis 1981, l’éducation prioritaire articulée à la politique de la ville soutient les secteurs urbains ou péri-urbains défavorisés. Mais d’autres secteurs nécessitent une attention particulière, notamment les secteurs ruraux. Les difficultés sociales et scolaires, quoique plus discrètes, n’en constituent pas moins une réalité dans les territoires enclavés de l’académie. La nouvelle géographie de l’Education prioritaire inclut donc des territoires ruraux frappés aussi par les problèmes sociaux.

L’éducation prioritaire, ce n’est pas uniquement des moyens supplémentaires, qui sont certes importants, mais c’est également la volonté de toute l’équipe éducative et pédagogique d’innover au cœur de la classe. Le réseau de l’éducation prioritaire est un laboratoire pédagogique dont l’intérêt dépasse les premiers intéressés. On y réfléchit à l’évaluation sans notes, à l’évaluation diagnostique ; on expérimente des pratiques d’enseignement décloisonnées, des dispositifs de suivi des parcours des élèves ; on veut rapprocher les équipes des parents dans une dynamique de co-éducation. C’est l’ensemble de l’académie qui doit ainsi profiter de l’expérience acquise auprès des plus fragiles.

Les + des REP +


Les REP+ qui concentrent la plus grande difficulté scolaire bénéficient de mesures spécifiques dont la plus emblématique est la pondération du temps d’enseignement qui dégage du temps propice au travail en équipe, en inter-degrés, à des projets transversaux et au suivi des élèves. Les enseignants des RP+ verront le doublement de l’indemnité qui veut compenser la difficulté du métier. Ces réseaux bénéficieront également d’un plus grand nombre de personnels sociaux et de santé.

Conférence de presse du 27 novembre 2014


 document (PDF) Communiqué de presse

Dernière modification de la page le 6 janvier 2017 à 18H01.