Accueil > Site Numérique50 (habituel) > Ressources > Ressources pédagogiques > Coup de coeur pour LearningApps : Les élèves créent leurs (...)

Coup de coeur pour LearningApps : Les élèves créent leurs jeux

vendredi 10 avril 2015

Développé par la Haute Ecole Pédagogique de Berne et accessible en cinq langues, Learningapps.org est un site internet entièrement gratuit qui vous permet de créer, ou de faire créer par vos élèves, des exercices ou jeux attractifs en ligne, très facilement.
Le site propose une vingtaine de modèles de jeux dans des domaines très variés : Questions à choix multiples bien sûr, mais aussi Classements, Mise en ordre, Memory, Mots croisés, Associations, Textes à trous…

Utilisations possibles de LearningApps :
-  L’enseignant peut utiliser des exercices qui sont déjà faits et les proposer à ses élèves dans des phases de structuration par exemple.
-  L’enseignant peut aussi créer ses propres exercices, à partir des modèles proposés.
-  L’enseignant peut faire créer des exercices par ses élèves. C’est cette option que j’ai privilégiée et testée avec mes élèves et que je vais développer dans cet article.

PDF - 2.6 Mo
Tutoriel - source Académie de Toulouse

Les élèves créent leurs propres jeux :

La création de jeux ou d’exercices par les élèves est très intéressante. Cela permet d’inscrire les élèves dans une démarche de projet : créer un exercice à soumettre à des camarades dans un domaine particulier.

Chaque groupe d’élèves réalise un exercice sur un sujet lié au thème choisi, puis tous les élèves peuvent travailler sur les exercices que les autres groupes ont créés.

L’intérêt pédagogique réside alors essentiellement dans le travail préalable à la création de l’exercice : étudier le sujet pour trouver des questions pertinentes, chercher et vérifier les bonnes réponses.

1er témoignage : Manuel Cornali - Matice CM1-CM2


Un exemple en conjugaison : les terminaisons du présent de l’indicatif

J’ai proposé à mes élèves d’écrire des QCM dont les réponses sont les verbes conjugués (voir blog). Pour cela ils ont dû d’abord écrire la consigne de l’exercice, puis réfléchir aux phrases, verbes et terminaisons qu’ils allaient écrire.

Travaillant avec des élèves de cm1-cm2, ce qui a été intéressant à ce niveau, c’était de réfléchir aux choix des verbes qui poseraient plus de problèmes que d’autres, puis de faire des propositions judicieuses et de discuter de la pertinence des terminaisons proposées.

Par exemple : Il ………. fort (crier au présent).
Je demande aux élèves de justifier leur choix de verbe. « J’ai choisi le verbe crier car on n’entend pas le e quand on le conjugue au présent. »

Comme choix de terminaisons, les élèves ont proposé : cri/crie/crit/cris et ont justifié leur choix. « Je propose crit avec un t car on peut penser qu’il se finit par t comme finit. » Cris avec un s a moins d’intérêt…


Les discussions, réflexions sur les choix des verbes et des terminaisons et leurs justifications ont été très formatrices d’un point de vue métacognitif.
Les effets observés sur les élèves :
J’ai pu remarquer une très forte motivation pour la fabrication de cet exercice (même pour des élèves faibles ou peu intéressés par la conjugaison). Cet entrainement, extrêmement classique et peu motivant si les questions sont inventées par l’enseignant (ou un éditeur), devient un jeu intéressant pour les élèves, tant dans la construction, avec l’envie de faire « des jeux pour les autres » que dans l’utilisation de ces jeux ; les élèves étant curieux de voir ce que les autres avaient réalisé.

Par la suite, les élèves ont créé aussi des jeux de mémory (associer un verbe à l’infinitif à un verbe conjugué au futur), des jeux de recherche des verbes conjugués au futur dans un texte (écrit par eux).
jeux du futur

Deux élèves ont aussi eu l’idée et l’envie de créer un jeu de lecture pour les CP.
jeu de lecture


2e témoignage : Mathilde Challier - PEMF - CM1-CM2

« J’ai aussi fait créer un jeu en conjugaison par mes élèves. J’ai pu faire les mêmes constats sur la motivation en émetteur (conception du jeu) et en récepteurs, certains élèves y rejouaient le soir à la maison. J’ai utilisé les fonctions commenter les réponses pour que les élèves explicitent les différentes stratégies en fonction des réponses données. »
« C’est une application accessible pour les débutants comme moi. »

3e témoignage : Des élèves de CM1-CM2

« J’étais fière de faire quelque chose que tout le monde pouvait voir. »
« C’est encore plus fort d’inventer un exercice que de le faire. »

Essayez de faire créer des jeux par vos élèves et envoyez les liens à votre Matice de Circonscription !

Documents joints

  • Document (JPEG – 10.5 ko)
    4 mars 2015.