Accueil > Administratif > Santé et sécurité > PPMS, Les risques majeurs : de l’évaluation à la prévention

PPMS, Les risques majeurs : de l’évaluation à la prévention

mardi 8 avril 2008

25000 communes de France sont exposées à au moins un risque majeur. Par extension, d’une manière ou d’une autre on peut considérer que toutes les communes peuvent être concernées (cf. nuages radioactifs !). Entre la "politique de l’autruche" et la hantise du danger permanent, il y a sans doute un juste milieu. Il est essentiel de ne pas négliger les dispositions à prendre.

Une information s’impose en attendant sans doute un travail plus approfondi.

Au niveau de l’école :

Le document unique d’évaluation des risques est une obligation pour les directeurs et les écoles.
- Il est différent du registre de sécurité ;
- Il doit permettre d’élaborer une organisation interne à l’école.

Voici le document type départemental :

PDF - 275.3 ko
Document unique d’évaluation des risques.
Inspection académique de la Manche

Définition générale du risque majeur

(extrait du site Prim.net)

Les différents types de risques auxquels chacun de nous peut être exposé sont regroupés en 5 grandes familles :

- les risques naturels : avalanche, feu de forêt, inondation, mouvement de
terrain, cyclone, tempête, séisme et éruption volcanique ;

- les risques technologiques : d’origine anthropique, ils regroupent les risques industriel, nucléaire, biologique, rupture de barrage...

- les risques de transports collectifs (personnes, matières dangereuses) sont des risques technologiques. On en fait cependant un cas particulier car les enjeux (voir plus bas) varient en fonction de l’endroit où se développe l’accident ;

- les risques de la vie quotidienne (accidents domestiques, accidents de
la route...) ;

- les risques liés aux conflits.

> Seules les trois premières catégories font partie de ce qu’on appelle le risque majeur.

JPEG - 39.3 ko
Le signal d’alerte.
MP3 - 313.5 ko
Début d’alerte.
MP3 - 484.9 ko
Fin d’alerte.

Deux critères caractérisent le risque majeur :

- une faible fréquence : l’homme et la société peuvent être d’autant plus
enclins à l’ignorer que les catastrophes sont peu fréquentes ;

- une énorme gravité : nombreuses victimes, dommages importants aux
biens et à l’environnement.

Les risques liés aux conflits sont apparentés aux risques majeurs : en effet, dans notre société développée, ils sont caractérisés par ces deux critères.

Un événement potentiellement dangereux (ALÉA) n’est un RISQUE MAJEUR que s’il s’applique à une zone où des ENJEUX humains, économiques ou environnementaux sont en présence...

- Pour aller plus loin et obtenir des informations précises, en particulier sur les risques recensés pour votre commune consulter :

- Le portail de la prévention des risques majeurs : http://www.prim.net

On y trouve de nombreuses ressources.


Des rappels pour les écoles et les enseignants :

- Il est nécessaire de réaliser des exercices d’évacuation et de mise à l’abri (2 fois par année scolaire...).
- Au quotidien : ne pas oublier de renseigner le registre d’appel au début de chaque demi-journée.