Le rôle du Recteur

Création de la fonction de recteur d’académie


La fonction de recteur d’académie a été créée par décret impérial du 17 mars 1808. À la suite de la constitution de grandes académies (plusieurs départements) accompagnant le développement de l’enseignement public, la loi du 14 juin 1854 dispose que « chacune des académies est administrée par un recteur ». Les recteurs sont nommés par le président de la République sur décret pris en conseil des ministres. Ces hauts fonctionnaires doivent posséder un doctorat d’État ou une habilitation à diriger des recherches.

La fonction de recteur


Le recteur a autorité sur les personnels académiques et détient les pouvoirs de gestion et de contrôle sur l’ensemble des services et des établissements d’enseignement, publics ou privés sous contrat, du primaire à l’université. Il assure l’impulsion et le suivi de la politique éducative dans l’académie. Il anime une politique de concertation avec les partenaires du système éducatif : services de l’État, collectivités locales et territoriales, entreprises, organisations socio-professionnelles.

La fonction de chancelier de l'université


Cette fonction a évolué au fil des lois donnant autonomie aux universités (lois du 12 novembre 1968 et du 26 janvier 1984). À la notion d’administrateur de l’université se substitue celle de coordinateur des universités de son académie. En Basse-Normandie, il s’agit de l’Université de Caen (UCBN). Le recteur, chancelier de l'université représente le ministre chargé de l’enseignement supérieur auprès des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel. Il assure la coordination des enseignements supérieurs avec les autres degrés d’enseignement. Il assure un contrôle, a posteriori sur les établissements et peut faire appel des décisions prises. Il dirige la chancellerie, établissement public national à caractère administratif.

Des évolutions notoires


La fonction de recteur, chancelier des universités a suivi le double développement de la politique de décentralisation et du partenariat autour du système éducatif. Outre le rôle de responsable d’une administration, le recteur est garant de la cohérence et de l’adaptation de l’ensemble du service public de l’éducation aux besoins de la région.

Dernière modification de la page le 16 octobre 2014 à 17H39