Historique des recteurs

La fonction de recteur d’académie a été créée par décret impérial du 17 mars 1808.

En 1808, l’académie de Caen regroupe les départements du Calvados, de la Manche et de l’Orne.
En 1848, le gouvernement réduit le nombre des académies, l’académie de Caen regroupe alors l’Eure et la Seine-Inférieure (actuelle Seine Maritime) en plus des précédents départements.
En 1854, la carte académique est refaite, l’académie de Caen s’octroie le département de la Sarthe en plus des cinq autres départements.
C’est finalement en 1960 que l’académie de Caen se compose des trois départements bas-normands et du territoire d’outre-mer de Saint Pierre et Miquelon, telle qu’on la connaît aujourd’hui.



2016 - aujourd'hui Denis ROLLAND
2015 - 2016 Philippe-Pierre CABOURDIN
2013 - 2015 Christophe PROCHASSON
2012 - 2013 Ali Saïb
2010 - 2012 Catherine Sarlandie de la Robertie
2006 - 2010 Micheline HOTYAT
2004 - 2006 Jean-Baptiste CARPENTIER
2001 - 2004 Jacqueline ABAUL
1997 - 2001 Maryse QUERE
1993 - 1997 Philippe LUCAS
1989 - 1993 Jeanne-Marie PARLY
1986 - 1989 Pierre LOSTIS
Rectorat 2010
1985 - 1986 Antoine OTTAVI
1979 - 1985 Georges LESCUYER
1975 - 1979 Jean-Joseph GARAGNON
1963 - 1975 Yves MARTIN
1946 - 1963 Pierre DAURE
1944 - 1946 Robert MAZET
1941 - 1944 Jean MERCIER
1937 - 1941 Pierre DAURE
1937 - 1937 Aurélien DIGEON
1937 - 1937 Robert DELTHEIL
1923 - 1937 Louis MAIGRON
1908 - 1923 Romain MONIEZ
1884 - 1908 Edgar ZEVORT
1880 - 1884 Louis LIARD
1879 - 1880 Charles CAPMAS
Rectorat 1910
1875 - 1879 Jean-Marie SEGUIN
1868 - 1875 Jean-Baptiste ALLOU
1860 - 1868 Augustin THERY
1858 - 1860 Ernest DESCLOZEAUX
1854 - 1858 Achille FRANCOIS
1853 - 1854 Augustin THERY
1850 - 1853 Eugène DESROZIERS
1849 - 1850 Abbé DANIEL
1848 - 1849 Louis CAMARET
1848 - 1848 Patrice LARROQUE
1839 - 1848 Abbé DANIEL
1830 - 1839 Hippolyte MARC
1822 - 1830 Abbé JAMET
1819 - 1822 Hippolyte MARC
1809 - 1819 Pierre ALEXANDRE

Les anciens recteurs


Philippe-Pierre Cabourdin


16 septembre 2015 - 26 juillet 2016

Philippe-Pierre Cabourdin a été nommé recteur de l’académie de Caen par le conseil des ministres du 9 septembre 2015.
Philippe-Pierre Cabourdin était depuis le 14 avril 2011 recteur de l'académie de Reims et chancelier des Universités.

Diplômé de l'Institut d'Études Politiques de Paris en 1982, il intègre l'École des commissaires de l'armée de terre, puis débute sa carrière en 1986 à Montpellier, en tant que commissaire adjoint au commissariat de l'armée de terre de la région Languedoc-Roussillon. Il occupe ensuite la fonction de commissaire directeur des services administratifs et financiers du 2ème régiment étranger d'infanterie de Nîmes. Entre 1988 et 1993, il part en mission pour l'armée au Tchad, en République Centrafricaine, au Gabon, en Arabie Saoudite, en Irak, puis pour l'ONU en Ex-Yougoslavie.

Après un 3ème cycle à l'ESSEC, il rejoint le groupe UGAP (Union des groupements d'achats publics) en 1995 pour y être tour à tour chef de la mission d'audit et de contrôle puis directeur des achats et de la distribution.

Philippe-Pierre Cabourdin intègre en 1998 la Cour des comptes comme auditeur puis conseiller référendaire à la 5ème chambre (emploi, travail, formation professionnelle, logement, affaires sociales et organismes faisant appel à la générosité publique), parallèlement, il est nommé :

  • rapporteur près la Cour de discipline budgétaire et financière (2001- 2003)
  • rapporteur près la Commission nationale du contrôle de la campagne en vue de l'élection présidentielle de 2002
  • membre du groupe de travail des juridictions financières sur la dématérialisation des pièces justificatives (1999-2002)
  • secrétaire du groupe de travail sur les systèmes informatiques et comptables de l'Etat (1999-2002)
  • représentant français au sein du groupe de travail sur les systèmes d'informations EUROSAI (2001-2002)
  • membre du comité de pilotage de l'intranet des juridictions financières - (2002-2003)

Il est élu :

  • membre de la commission consultative de la Cour des Comptes - (2000-2004)
  • membre du bureau de l'association des magistrats de la Cour des comptes de 2000 à 2004 et secrétaire général de cette association 2001-2002

De 2003 à 2011, il est détaché auprès du ministère de la justice où il exerce successivement les emplois de directeur régional de la protection judiciaire de la jeunesse d'Ile-de-France puis conseiller du Garde des Sceaux pour le budget et l'administration générale (il coordonne le passage du ministère à la LOLF).

En 2007, il est nommé directeur central de la protection judiciaire de la jeunesse. Au cours de ces quatre années, il pilote :

  • la mise en place du projet stratégique national organisant la restructuration de la direction
  • le recentrage de l'activité de prise en charge des services sur les mineurs ayant commis des actes de délinquance
  • la refondation des pratiques professionnelles à travers l'actualisation des circulaires existantes et la mise en place de cahier des charges sur l'ensemble des domaines d'intervention de la PJJ
  • le positionnement de la DPJJ comme coordonnateur des acteurs de la justice des mineurs en articulation avec les juridictions, les conseils généraux et les grands acteurs du secteur (Education nationale, Santé, etc.)

Le 14 avril 2011, il est détaché au ministère de l'Éducation Nationale pour être nommé recteur, chancelier des universités de l'académie de Reims. Sur proposition du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, il est promu conseiller maître dans son corps d'origine à la Cour des comptes, lors du conseil des ministres du mercredi 24 avril 2013 et maintenu dans ses fonctions de recteur.

Philippe-Pierre Cabourdin est diplômé de l'IEP de Paris, spécialisation problèmes financiers et fiscaux (1982), d'un DEA d'histoire de Montpellier 3 (1986), du diplôme de l'École du commissariat de l'armée de terre (1986) et d'un master en gestion des achats internationaux de l'ESSEC (1994).

Christophe Prochasson


24 juillet 2013 - 15 septembre 2015

Christophe Prochasson a été nommé recteur de l’académie de Caen par le conseil des ministres du 24 juillet 2013.

Né en 1959, agrégé d'histoire et docteur, ancien de Normale sup’ de St Cloud, il est directeur d'études à l'École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) depuis juin 1999.
Il a enseigné l'histoire-géographie dans plusieurs collèges et lycées et dans de nombreuses universités françaises et étrangères : New York University, Columbia University, Bryn Mawr College, Université de Bucarest, etc.
Il a consacré de nombreux travaux à l'histoire de la gauche, aux intellectuels, ainsi qu'à l'histoire de la Première Guerre mondiale en participant notamment au Conseil scientifique de l'Historial de la Grande Guerre de Péronne.
Après avoir longtemps collaboré aux éditions La Découverte (« Repères » et « L'Espace de l'histoire »), il est devenu directeur des Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales en 2007.
Il est membre de la rédaction des revues Mil neuf cent et Le Mouvement social. Il a codirigé plusieurs ouvrages parmi lesquels le Dictionnaire critique de la République (2002) et Vrai et Faux dans la Grande Guerre (2004). Après avoir collaboré pendant plusieurs années à l'émission produite par Dominique Rousset sur la chaîne de radio France-Culture, "Le rendez-vous des politiques", il se compte depuis 2011 parmi les chroniqueurs de l'émission de Caroline Broué, sur la même chaîne, "La Grande Table".


Publications

  • Introduction à l'histoire de la France au XXe siècle, La Découverte, coll. « Repères », Paris, 2000.
  • Dictionnaire critique de la République (dir., avec Vincent Duclert), Flammarion, 2002.
  • Vrai et Faux dans la Grande Guerre (dir., avec Anne Rasmussen), La Découverte, 2004.
  • Saint-Simon ou l’Anti-Marx, Perrin, Paris, 2005.
  • L'Empire des émotions : Les Historiens dans la mêlée, Démopolis, Paris, 2008.
  • 14-18 : Retours d’expériences, Tallandier, coll. « Texto », Paris, 2008.
  • Le Socialisme, une culture, Fondation Jean-Jaurès, coll. « Les essais », Paris, 2009.
  • La gauche est-elle morale ?, Flammarion, Paris, 2010.
  • Les chemins de la mélancolie. François Furet, Stock, Paris, 2013.
  • Une contre-histoire de la IIIe République, (dir., avec Marion Fontaine et Frédéric Monier), La Découverte, Paris, 2013

Ali Saïb


28 septembre 2012 - 23 juillet 2013


Ali SAÏB a été nommé recteur de l’académie de Caen par le conseil des ministres du 28 septembre 2012.

Il est Professeur Titulaire de la Chaire de Biologie du Conservatoire National des Arts et Métiers depuis 2008 et Directeur de la Recherche du Conservatoire National des Arts et Métiers depuis 2009.
Biologiste de formation, son domaine de recherche est la virologie. Il dirige une équipe de recherche CNRS/INSERM/Université Paris Diderot au sein de l’Institut Universitaire d’Hématologie depuis 1996. Il a publié une centaine d’articles et/ou chapitres de livre.


Recherche, enseignements, culture scientifique

Fondateur avec Dominique Vitoux et actuel Président d’Honneur de l’Association pour la Promotion des Sciences et de la Recherche (Le Monde de l’Education, Oct. 2005)
Auteur avec Jean Crépu d’un documentaire télévisuel (France 5) sur les virus (Dr Virus et Mr Hyde). Grand Prix du Festival International du Film Scientifique (2006) et Meilleur Film Scientifique du Festival International du Scoop et du Journalisme (2006)
Editeur d’un numéro spécial du magazine Pour la Science (édition française de Scientific American), « Les virus : ennemis utiles », Avril-Juin 2007
Responsable d’un cycle de conférences à la Cité des Sciences et de l’Industrie (Universcience, « La face cachée des virus »), Mars 2010


Distinctions

Lauréat 1995 des Prêts d’Honneurs Salavin-Fournier de la Fondation de France
Lauréat 1997 du Prix Dina-Surdin de la Soc. Fr. de Biochimie et de Biologie Moléculaire
Lauréat 1997 du Prix Jean-Louis Parrot de l’Ass. Franç. pour l’Avancement des Sciences
Lauréat 1997 du Prix Nathalie Demassieux de la Chancellerie des Universités de Paris
Lauréat 1998 du Prix Recherche de l'Académie Nationale de Médecine
Lauréat 2002 du Prix Dandrimont-Bénicourt de l’Académie des Sciences
Lauréat 2007 du Prix EMBO pour la communication en sciences du vivant


Participations administratives

Membre de nombreuses instances d’évaluation scientifique (Aeres, CSS1 INSERM de 2004 à 2007, ANRS,)
Membre du bureau éditorial de la revue Retrovirology
Membre du groupe de réflexion « Science, Innovation, Société » mis en place par le Ministère de la Recherche en Novembre 2008 dans le cadre de la Stratégie Nationale de la Recherche et de l’Innovation
Membre du conseil scientifique de l’EPHE depuis 2010
Membre du conseil scientifique d’Universcience depuis 2011
Membre du conseil scientifique du département de santé animale de l’INRA depuis 2011
Membre suppléant du conseil d’administration de l’école nationale supérieure de création industrielle depuis 2012
Membre de la Commission d’évaluation des bourses l’Oréal-Unesco, « Femmes et Sciences » entre 2006 et 2010

Catherine Sarlandie de La Robertie


25 novembre 2010 - 27 septembre 2012

Catherine Sarlandie de La Robertie a été nommée Recteur de l'académie de Caen lors du conseil des ministres du mardi 30 novembre 2010

Catherine Sarlandie de La Robertie est professeur des universités à l'Université de Rennes 1, chercheur permanent CNRS et présidente de l'AFUDRIS (Association des formations Universitaires de Défense, de Relations Internationales et de Sécurité).
Elle enseigne l'intelligence économique et stratégique, ainsi que le management et le marketing interculturels à l'Institut de gestion de Rennes, où elle est également spécialiste de géostratégie et des pratiques d'affaires de l'Asie-Pacifique.

Elle a également été directrice du Centre Franco-Japonais de Management, responsable du DESS de Management International et du DESS de Veille Stratégique, Culture et management Japonais et directrice des Affaires Internationales de l'IGR/IAE.

Elle parle 5 langues étrangères, l'anglais, le chinois, le russe, l'allemand et le japonais.

Particulièrement impliquée à l'international dans le cadre de ses recherches, Catherine Sarlandie de La Robertie a initié de nombreuses activités et échanges avec des laboratoires étrangers, en particulier américains, russes, chinois, japonais et européens. Dans ce cadre elle a notamment créé une École doctorale internationale et un Centre de recherche à l'international.

Elle a été également jusqu'à aujourd'hui, conseillère de défense auprès du Préfet de la région Bretagne, fonctionnaire de sécurité de défense et référent défense à l'université de Rennes 1 et reste membre du Conseil scientifique de l'Institut National des Hautes Études de Sécurité et de la Justice.

Catherine Sarlandie de La Robertie est l'auteur de nombreuses publications et communications scientifiques.

Micheline HOTYAT


16 juillet 2006 - 24 novembre 2010

Née le 24 novembre 1945.

Elle obtient en 1975 sa thèse de troisième cycle qu'elle consacre à "l'approche multidimensionnelle et cartographique du paysage forestier". Assistante déléguée puis chargée de cours à l’université de Paris 7 (1972-1973) et Paris 12 (1973-1978), elle devient maître-assistante puis maître de conférences à Paris 7 (1978-1993). Professeur des universités à Paris 4 depuis 1993, elle a atteint le grade de professeur première classe, troisième échelon. Directrice de l’UFR de géographie et d’aménagement de Paris 4 depuis 1998, elle est successivement membre du CEVA, du conseil scientifique et du conseil d'administration de l'université entre 1996 et 2005. Présidente de la commission de gestion de l’Institut de géographie de Paris en 1998, puis en 2006, elle est également membre du comité de pilotage du MBA du Celsa depuis 2006. Elle a écrit ou collaboré à de très nombreux ouvrages scientifiques.
Micheline Hotyat est titulaire des Palmes académiques et de la Légion d'Honneur, médaillée de la francophonie lors du Forum de la coopération universitaire francophone.

Jean-Baptiste CARPENTIER


15 juillet 2004 - 11 juillet 2006

Né le 13 mai 1947 à Ligny en Cambrésis.

Ecole primaire publique de Clary (nord), équivalence du BEPC par succès au concours d’entrée de l’école normale, école normale d’instituteurs de Douai, baccalauréat philosophie mention AB (1965), école normale d’instituteurs de Nancy, classes préparatoires aux ENS, licence puis maîtrise de lettres modernes, CAPES lettres modernes, Agrégation lettres modernes (1971), Professeur de l’Université Paris-Sorbonne, Directeur du CELSA.
Ecrits: Pistes pour la lecture et l’écriture de l’image (1978), L’image fixe dans la communication politique (1981), L’Affiche politique (1982), Publicité, communication et éducation (1985), La société d’information et de communication : enjeux et problématique annoncée (1997), Mémorisation et influence (1998).

Jacqueline ABAUL


05 juillet 2001 - 14 juillet 2004

Née le 17 août 1950 à Fort de France, mariée, deux enfants.

Maîtrise en chimie, DEA de chimie structurale, Doctorat de 3ème cycle en chimie structurale (mention très honorable), Doctorat d’état en sciences physiques (1988 - mention très honorable). Moniteur à l’Université Paul Sabatier de Toulouse (1972-1977), Maître de conférence en chimie (1977-1997), Directeur de la cellule université-entreprises (1996-2000),Professeur des Universités (1997-2001), Directeur d’IUT, Présidente de l’Université Antilles-Guyane (1999-2001), Pilotes de divers chantiers universitaires, activités de recherche.
Ecrits sur les domaines de la chimie organique et bio-organique, plantes à activités biologiques, 40 publications scientifiques et communications internationales.

Maryse QUERE


27 août 1997 - 04 juillet 2001

Née le 24 janvier 1944 à Longwy-Bas.

Baccalauréat mathématiques élémentaires, études supérieures à la Faculté des sciences de Nancy, Doctorat de troisième cycle de mathématiques pures en 1966, Doctorat d’état en sciences (spécialité informatique) en 1980, sous la direction de Claire Pair. Maître assistante en mathématiques au centre universitaire de coopération économique et sociales (Cuces),maître de conférences puis professeur d’informatique à l’IUT de Nancy II, Chercheur au Centre de recherche informatique de Nancy, Directrice du centre de formation à l’informatique et à ses applications pédagogiques (Nancy-Metz), Créatrice et directrice du Centre lorrain de l’enseignement assisté par ordinateur (1985-1988), Directeur de l’information et de la communication au Ministère de l’éducation nationale (1991-1992), Chargée de mission à l’inspection générale de l’éducation nationale (1992), conseiller du directeur général des enseignements supérieurs (1993) puis du directeur de l’information scientifique, des technologies et des bibliothèques en matière de nouvelles technologies.
Ecrits : Systèmes experts et enseignement assisté par ordinateur.

Philippe LUCAS


03 novembre 1993 - 26 août 1997

Né le 5 octobre 1940 à Neufchâteau (Vosges) – Décédé en 1997.

Ecole Saint-Sigisbert à Nancy, facultés des lettres et de droit de Nancy et Paris, Ecole pratique des Hautes études, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, Docteur en sociologie en lettres et sciences humaines. Professeur de philosophie à Skikda (Algérie - 1965), Maître de conférences à l’Institut d’études politiques d’Alger (1966-1971), Directeur du département des sciences sociales à l’Encyclopaedia Universalis (1967-1968), Maître-Assistant (1971), Professeur à l’université (1979), Directeur de l’UER de psychologie et sciences sociales (1973-1978), Président d’Université, Recteur de l’Académie de Bordeaux puis de Caen, Membre du comité national d’éthique (1986-1994).
Ecrits : le Transformisme algérien (1979).

Jeanne-Marie PARLY


18 octobre 1989 - 02 novembre 1993

Jeanne-Marie PARLY, née en 1935, agrégée de sciences économiques, a été conseiller auprès du ministre de l'éducation Chevènement, rectrice de Caen (1989-1993) conseiller auprès de Claude Allègre puis directeur de cabinet (1998). En 2005 elle était conseiller d’État en service extraordinaire. En 2011, elle était juge-assesseur à la Cour nationale du droit d'asile.

Pierre LOSTIS


29 juillet 1986 - 17 octobre 1989

Pierre LOSTIS, né le 3 juillet 1932, directeur de recherches au CNRS, a servi dans les cabinets ministériels (1974-1985). Il a été recteur de l'académie de Caen de 1986 à 1989 et de l'académie de Rennes de 1993 à 1997.

Antoine OTTAVI


2 janvier 1985 - 28 juillet 1986

Né en 1927.

Docteur en lettres, il enseigne la littérature italienne contemporaine à l’Université de Nice. Recteur de l’Académie de Corse de 1982 à 1985, il devient recteur de l’Académie de Caen en 1985 jusqu’en 1986.

Georges LESCUYER


17 août 1979 - 31 decembre 1984

Georges LESCUYER, né le 24 avril 1932, a été doyen de la faculté de droit de Paros-Nord (1971-1979), recteur de l'académie de Caen (1979-1984) avant d'aller en Corse (1984-1987) par un échange avec Antoine Ottavi et a fini sa carrière comme conseiller-mâitre à la cour des comptes.

Jean-Joseph GARAGNON


01 août 1975 - 16 août 1979

Aucune information

Yves MARTIN


11 decembre 1963 - 30. juillet 1975

Yves MARTIN, ancien élève de l'ENS (1941), mathématicien, doyen de la faculté des sciences de Rennes, a été recteur de Caen pendant douze ans (1963 - 1975) puis à Rennes (1975-1979). Il est décédé en juin 2010.

Robert MAZET


12 octobre 1944 - 30 novembre 1946

Robert MAZET (1903-1991), ancien élève de l'ENS (1921), professeur de mécanique à l'université de Lille, a été trois fois recteur : "recteur des oflags", puis dès sa libération à Caen (1944-1946). "Contraint d’abandonner à la fin de 1946 une œuvre à laquelle il avait consacré toute son énergie", la reconstruction de Caen, il est brièvement recteur de Poitiers, avant de reprendre une carrière universitaire. Il était correspondant de l'Académie des Sciences.

Jean MERCIER


20 decembre 1941 - 11 octobre 1944

Jean MERCIER (1891-1962), ancien élève de l'ENS (1912), professeur de physique à la faculté de Caen, puis de Bordeaux, fut nommé recteur par Carcopino, qui avait proposé à Pierre Daure un poste en zone libre pour le soustraire à l'attention des Allemands ; Mais Daure avait refusé. pour le Minsitre Bonnard c'était un recteur un peu suspect "à surveiller de près car il venait de l'AF". Blessé lors du bombardement du Rectorat, il prit un poste de chercheur avant de retrouver sa chaire à Bordeaux.

Pierre DAURE


01 decembre 1937 - 11 decembre 1941 et 01 decembre 1946 - 01 octobre 1963

Né le 02 mai 1892 à Mazamet (Tarn); décédé le 09 avril 1966 à Perpignan.

Collège de Castres; élève du lycée de Toulouse; baccalauréat en sciences à Toulouse (1909); admis en 1912 à l’école polytechnique et à l’école normale supérieure; élève de l’école normale supérieure (novembre 1913-2 août 1914 et 13 octobre 1919 – 17 août 1920); quatre années au front (02 août 1914 – 1er mars 1919, sous lieutenant d’infanterie puis capitaine, licence en sciences (1919); agrégation des sciences physiques (1920) ; docteur en sciences (11 octobre 1929). Professeur au lycée de Montpellier assistant à la faculté des sciences de Montpellier (octobre 1923 – octobre 1929); chargé de cours de physique expérimentales à la faculté des sciences de Bordeaux (1929). chargé de cours pour l’agrégation des sciences physiques (27 décembre1929); professeur de physique à la faculté des sciences de Bordeaux (25 février 1931); recteur de l’académie de Caen (13 novembre 1937-1941); relevé de ses fonctions par le régime de Vichy (12 novembre 1941); refus de toute politique de collaboration, les Allemands songent à le déporter et Jérôme Carcopino préfère alors le placer en retraite; mis à la retraite (à partir du 12 mars 1942 par l’arrêté du 18 décembre 1941), réintégré dans ses fonctions de recteur (7 novembre 1944) ; mis à la disposition du ministre de l’Intérieur; Préfet du Calvados (10 juillet 1944-15 mai 1946); chargé de mission à l’administration centrale du ministère de l’éducation nationale (adjoint au directeur de l’Enseignement supérieur puis directeur par intérim : 25 avril 1946) : recteur de l’académie de Caen (25 novembre 1946).
Ecrits : études sur la diffusion de la lumière : contribution à l’études de l’effet Raman (sa thèse, 1929). Sa thèse est « La première étude consacrée en Europe aux découvertes du physicien indien Raman en application de la spectrographie à l’étude des structures moléculaires » (Annuaire ENS).

Aurélien DIGEON


1937 (de juillet à novembre)

Né le 20 octobre 1884 au havre, décédé le 9 octobre 1960 à Paris.

Etudes à Caen et Paris, baccalauréat en lettres, école normale supérieures (1907-1910), licence (1907), lecteur à William Collège (Massachusetts) (1908-1909), agrégation d’anglais, doctorat en lettres (1923, Sorbonne). Enseignant au collège Eotvos de Budapest, professeur au lycée de Bordeaux, en mission auprès du Ministère des affaires étrangères de mars à juin 1919, puis à Rouen (1919), lycée de Condorcet de Paris, suppléant de Louis Cazamian à la Sorbonne et de Floris Delattre à Lille, maître de conférences de langue et de littérature anglaise à la faculté de lettres de Lille(1931), membre du jury d’agrégation d’anglais, directeur de l’office national des universités et écoles françaises (1936-1948), maître de conférence de littérature anglaise à la Sorbonne (1949).
Ecrits : Les romans de Fiedling (thèse, 1923), interprète auprès de l’armée anglaise lors de la 1ère guerre mondiale, travaille à la Conférence de paix de Versailles.

Robert DELTHEIL


1936 - 1937 (de janvier à juillet)

Né le 03 avril 1880 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron); décédé le 16 juillet 1972 à Saint-Jean-de-Luz.

Elève du collège de Villefranche-de-Rouergue; études au lycée de Toulouse; baccalauréat en sciences; admis, en 1909, à l’Ecole normale supérieure (1er) et à l’école polytechnique (2e), il opte pour l’école normale supérieure (1910-1913); licence en sciences; agrégation de mathématique en 1913. Professeur agrégé au lycée d’Aurillac; maître de conférences à la faculté des sciences de Toulouse; professeur de mathématiques générales à la faculté de Toulouse; doyen de la faculté; Recteur de l’académie de Caen (17 septembre 1936 – 30 septembre 1937); recteur de l’académie de Toulouse (septembre 1937-1944); nommé directeur de l’enseignement supérieur.
Principa ux écrits : Cours de mathématiques générales à l’usage des candidats à la licence.

Louis MAIGRON 1923 - 1936


1923 - 1936

Né le 22 juin 1866 à Saint-Geniès-de-Malgoirès (Gard); décédé le 1er avril 1954 à Paris.

Elève du collège Saint-Stanislas puis du lycée de Nîmes; baccalauréat en lettres; boursier de licence puis d’agrégation à la faculté des lettres de Montpellier; licence en lettres (1886); agrégation des lettres en 1890; doctorat en lettres à Lyon (1er juin 1898). Maître auxiliaire au lycée de Montpellier (1886); boursier de licence à la faculté des lettres de Montpellier (1885-1888); professeur au collège de Sète (1888-1890); professeur au lycée d’Annecy (1890-1892); de Saint Etienne (1892-1893); de Nancy (1894-1894) ; au lycée Ampère de Lyon (1894-1901); maître de conférence de lettres à la faculté des lettres de Lyon (1901); Recteur de l’académie de Caen (1er janvier 1923 – 21 juin 1936).
Ecrits : Le roman historique à l’époque romantique.

Romain MONIEZ


1908 - 1922

Né le 17 février 1854 à Le Quesnoy (Nord); décédé le 5 janvier 1936 à Bordeaux (Gironde).

Baccalauréat en sciences; licence en sciences; doctorat en médecine à Lille (1880); doctorat en sciences naturelles à Paris (23 juillet 1881). Maître de conférences d’histoire naturelle – faculté de médecine de Lille, inspecteur de l’Académie de Paris, Recteur de l’Académie de Grenoble (1905), Recteur de l’Académie de Caen (1908-1922).
Principaux écrits : Thèse sur les Cestodes, Traité de géologie et de paléontologie.

Edgar ZEVORT


1884 - 1908

Né le 15 juin 1842 à Rennes; décédé le 27 mars 1908 à Caen.

Fit ses études au collège d’Aix dès 1856, baccalauréat en lettres, lycée Henri IV, école normale supérieure puis licence lettre à la Sorbonne, agrégation d’histoire, doctorat en lettres en Sorbonne. Chargé de cours d’histoire au lycée de Montpellier puis de Brest, professeur à l’Ecole normale de Cluny en 1866 et aux lycées de Versailles, Henry IV, il devient inspecteur d’académie de la Seine puis recteur à Caen avant de refuser en 1896 sa mutation vers Lille, titulaire de la Légion d’honneur.
Il écrit de nombreux articles dans des revues spécialisées ainsi que Le Marquis d’Argenson et le Ministère des affaires étrangères du 18.11.1744 au 10.01.1747; istoire de la troisième République (4 vol. 1896-1901).

Louis LIARD


1880 - 1884

Né le 22 août 1846 à Falaise, décédé le 21 septembre 1917.

Etudes au collège de Falaise puis à l’institution Favart (1864) et au lycée Charlemagne de Paris, baccalauréat en lettres et sciences, école normale supérieures (1866) où il devient l’élève du philosophe Lachelier, licence en lettres et sciences, agrégation de philosophie (1869), doctorat en lettres. Désire une affectation dans une ville universitaire ou un lycée doté d’une classe de mathématiques spéciales afin de préparer une licence en sciences, chargé de cours et professeur de philosophie, il devient recteur de Caen en 1880, il refuse en 1884 sa mutation au rectorat d’Alger, devient directeur de l’enseignement supérieur en 1884 à la mort de Charles Albert Dumot, vice-recteur de l’académie de Paris (1902).
Ecrits : Définitions géométriques et empiriques (thèse, 1874).

Charles CAPMAS


1879 - 1880

Né le 17 septembre 1818 à Gourdon, décédé le 11 mai 1898.

Etudes au lycée de Toulouse, de Cahors puis au lycée Louis le Grand à Paris, remporte un prix de physique au concours général, études de droit à Paris, licence de droit et doctorat (1843). Professeur suppléant à la faculté de droit de Toulouse, de droit romain à la faculté de droit de Dijon (1863), délégué provisoire à la chaire de code Napoléon à la faculté de Dijon (1867), recteur de l’académie de Grenoble en 1878 puis de Caen (1879) suivi de Toulouse en 1880. Il prend sa retraite en 1881. Titulaire de la légion d’honneur.
Ecrits : Diverso personarum jure apud romanus (sa thèse en 1843). Connaissant très bien l’allemand il traduit le traité de Frierich ludwig von Keller "De la procédure civile des actions chez les romains" (1870).

Jean-Marie SEGUIN


1875 - 1879

Né le 26 avril 1823 à Carpentras, décédé le 24 juin 1913 à Fréterive en Savoie.

Elève du lycée de Lyon, lauréat au concours général, baccalauréat en lettres et en sciences, Ecole normale supérieures (1843), il est victime d’une grave fièvre typhoide, licence en mathématiques et en sciences physiques et naturelles, agrégé en sciences physiques, doctorat en sciences (1852). Professeur de physique au collège royal de Saint Omer (1847), professeur à la faculté de sciences de Nancy puis de Grenoble dont il devient le doyen en 1868, recteur de Besançon (1871), d’Aix en Provence (1873) puis de Caen. Sera en congé jusqu’en 1883 et retraité par décret du 17 mai 1883. Titulaire de la Légion d’honneur.
Ecrits : les Recherches sur les couleurs accidentelles (1852), Recherche sur l’électricité (1856), Premiers éléments de sciences expérimentales (1884).

Jean-Baptiste ALLOU


1868 - 1875

Né le 29 avril 1805 à Amiens (Somme); décédé le 20 décembre 1876.

Baccalauréat en sciences et en lettres; licence en droit; doctorat en droit (faculté de Paris). Chefs d’institutions scolaires à Amiens; avocat près de la cour royale d’appel d’Amiens; Recteur de l’académie de la Somme; inspecteur d’académie à Douai; recteur de l’académie de Clermont-Ferrand; recteur de l’académie de Caen (12 août 1868-1875).
Principaux écrits : Plusieurs plaidoirie sont conservées à la bibliothèque nationale de France ainsi que divers rapports du conseil municipal d’Amiens.

Ernest DESCLOZEAUX


1858 - 1860

Né le 08 juin 1802 à Paris; décédé le 08 novembre 1867 dans le Var.

Etudes au collège de Bourbon; baccalauréat en lettres; cours à la faculté de droit de Paris; licence en droit; doctorat en droit. Premier clerc, journaliste; conseiller auditeur à la cour de Paris; maître de requêtes au conseil d’Etat; secrétaire général au ministère de la justice; recteur de l’académie de Caen (1er août 1858), recteur de l’académie d’Aix-en Provence (20 juin 1860-1867). Titulaire de la légion d’honneur.
Pri ncipaux écrits : L’Amour des lois, Discours de distribution des prix au lycée impérial d’Avignon.

Achille FRANCOIS


1854 - 1858

Né le 12 novembre 1809 à Crécy-en-Ponthieu (Somme); décédé en 1865.

Baccalauréat en lettres; licence en lettres; agrégation d’histoire; thèse de doctorat en lettres. Répétiteur au collège de Château-Thierry et de La-Fère; régent de seconde à Saint-Omer; chargé de cours d’histoire au collège royal de Strasbourg; chargé de cours d’histoire à la faculté de lettres de Lyon; professeur titulaire de la chaire d’histoire à la faculté des lettres de Lyon; inspecteur de l’académie de Paris; recteur de l’académie de l’Aisne (1850-1852); recteur de l’académie du Nord (1852-1854); recteur de l’académie de Caen (1854-1858); il faut quelques mois maître des requêtes au Conseil de l’Etat.
Écrits : Examen politique des quatre parties qui divisent la France : le carlisme, le bonapartisme, le républicanisme et le libéralisme Rapport du conseil académique du Nord sur l’état général de l’enseignement supérieur pour l’année 1853-1854.

Augustin THERY


1853 - 1854 et 1860 - 1868

Né le 15 octobre 1796 à Paris ; décédé le 14 mars 1878 à Paris.

Etudes au Prytanée militaire impérial de St Cyr (1806); élève externe du lycée de Versailles (1808); il suit les cours du lycée Charlemagne de Paris; baccalauréat en lettres; admis à l’école normale supérieure(1816,1er); licence en lettres; agrégation (1819); docteur en lettres (1819) . licence en droit (1826). Professeur agrégé de seconde (1819) puis de rhétorique (1826) au collège de Versailles (1821-1827); proviseur, recteur de l’académie de Montpellier (2 octobre 1844); révoqué de ses fonctions le 26 février 1848; nommé recteur de l’académie de Rennes (24 mars 1848); recteur de l’académie du Calvados (10 janvier 1853); recteur de l’académie de Clermont (août 1854); recteur de l’académie de Caen (1er juillet 1860-1868); retraite le 13 août 1868; inspecteur général honoraire (9 octobre 1868).
Écrits : Le génie poétique (en prose, 1821) prix d’éloquence; histoire élémentaire de la littérature française (1877).

Eugène DESROZIERS


1850 - 1853

Né le 11/02/1802 à Courances (Essonne); décédé en 1876 à Angers.

Baccalauréat en lettre et en sciences, Licence de mathématiques, Doctorat en sciences et en mathématiques. Chargé de cours de physique au collège royal de Poitiers (1828), il en devient le Censeur en 1833. Principal du collège de Chartres, Inspecteur d’académie à Orléans (1846). Recteur de l’académie de Cahors 1848; Recteur de l’académie de Caen 1850; Recteur de l’académie de Saône et Loire 1853; Recteur de l’académie de Besançon 1857; Recteur de l’académie de Clermont 1860; Recteur de l’académie de Poitiers 1862-1866. Titulaire de la légion d’honneur.

Louis CAMARET


1848 - 1849

Né le 15 mars 1795 à Assérac (Loire-Atlantique); décédé le 16 janvier 1860.

Baccalauréat en lettres; licence de droit; doctorat en lettres (1831). Proviseur du collège royal de Reims puis du collège royal de Nantes et de Rennes, Inspecteur d’académie de Dijon, Recteur de l’académie de Douai (1842 et 1849), Recteur de l’académie d’Amiens (1847). Titulaire de la Légion d’honneur.
Thèse : de l’éloquence de la tribune (1831).

Patrice LARROQUE


1848

Né le 27 mars 1801 à Beaune (Côte d’Or); décédé le 15 juin 1879 à Paris.

Baccalauréat en lettres; licence en lettres; agrégation de philosophie; doctorat en lettres (1827). Professeur de philosophie, Inspecteur d’académie à Toulouse (1830), Recteur de l’académie de Limoges (1836), Recteur de l’académie de Grenoble (1838), Recteur de l’académie de Cahors (1839), Recteur de l’académie de Caen puis de l’académie de Lyon (1848). Titulaire de la Légion d’honneur.
Ecrits : Mémoire sur l’instruction publique, Eléments de philosophie, Religion et politique.

Abbé DANIEL


1839 - 1848 et 1849 - 1850

Né le 13 janvier 1794 à Contrières (Manche); décédé le 4 juillet 1862.

Elève du collège de Coutances; baccalauréat en lettres; licence en lettres; doctorat en lettres. Titulaire de la Légion d’honneur. Répétiteur et maître d’études au collège de Coutances puis chargé de l’enseignement de la philosophie au collège de Coutances, il devient principal du collège de Coutances en 1825 puis proviseur du collège de Caen. Promu recteur de l’académie de Caen, il est destitué le 1er mai 1848 car il refuse de diffuser les manuels d’enseignement civique dans les collèges et écoles. Réintégré comme Recteur de l’académie de Caen du 22 février 1849 à 1850 il devient membre de la section permanente du Conseil supérieur de l’instruction publique ainsi qu’Inspecteur général pour l’enseignement secondaire des lettres.
Ecrits : abrégé chronologique de l’histoire universelle à l’usage des collèges (1831), choix de lectures ou premières leçons de littérature et de morale (1837), De l’immortalité de l’âme (thèse).

Abbé JAMET


1822 - 1830

Né le 12 septembre 1762 à Frênes (Orne); décédé le 12 janvier 1845 à Caen (Calvados).

Baccalauréat en lettres; études de philosophie à l’université de Caen; quatre années d’études au séminaire de Caen; baccalauréat de théologie; projet de réaliser une thèse de théologie est arrêté par la révolution. Ordonné diacre (1786); ordonné prête à Rouen (1787); supérieur de la communauté du Bon Sauveur; Recteur de l’académie de Caen (14 novembre 1822 – juillet 1830); professeur de littérature grecque à la faculté des lettres de Caen.
Ecrits : L’homme heureux dans toutes les situations de la vie ou des aventures de Misseno.

Hippolyte MARC


1819 – 1822 et 1830 – 1839

Né le 19 juin 1763 à CAEN (Calvados); décédé le 20 janvier 1839 à CAEN.

Baccalauréat en lettre; licence de droit; agrégation de droit (1790); doctorat en droit. Avocat de 1786; docteur, agrégé de droit à la faculté de Caen (29 juillet 1790); professeur à l’école de droit de Caen (décret du 21 frimaire an IV); professeur de code Napoléon à la faculté de droit de Caen; doyen de la faculté (7 mars 1810 puis 15 juin 1819); recteur de l’académie de Caen (11 juin 1819); révoqué de ses fonction par arrêté de Mgr l’évêque d’Hermopolis du 14 novembre 1820 car jugé trop libéral; retourne à sa chaire; nommé recteur de l’académie de Caen (23 août 1830-1839) après démission de l’Abbé Jamet.
Ecrits : Conclusions prises à la cour royale de Caen (15 juillet 1833); plusieurs documents juridiques et diverses plaidoiries.

Pierre ALEXANDRE


1809 - 1819

Né le 12 octobre 1741 à La Folie (Calvados); décédé le 23 mai 1819 à Caen (Calvados).

Licence en droit de l’université de Caen (février 1765); doctorat et agrégation de droit (11 mars 1769).
Professeur à la faculté de droit de Caen (1er août 1785); il ne signa pas, quoi qu’on en ait dit, la délibération de l’université de Caen du 25 ami 1791 contre la Constitution civile du clergé; professeur de code civil et directeur de l’école de droit de Caen (1806-1819); premier recteur de l’académie de Caen (24 août 1809-1819). Aucune publication n’a été retrouvée à part quelques plaidoiries.

Dernière modification de la page le 27 juillet 2016 à 23H17