← Toutes les actualités des établissements

Les collégiens de Louis Pasteur à Saint-Lô (50) montent sur les planches

Les élèves de 6ème du collège Louis Pasteur de Saint-Lô sont montés sur les planches du théâtre municipal pour la représentation de leur spectacle "En piste ! Poésie circassienne", pour lequel ils ont travaillé durant toute l’année scolaire.

Au programme de cette représentation de près de deux heures : une succession rythmée et féérique alternant chant choral, saynètes dialoguées, lecture de textes, danse, jonglage et numéros d’équilibriste. Le thème ? Le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry. Les auteurs, les décorateurs, les costumiers, les metteurs en scène ? Les élèves eux-mêmes, encadrés par leurs enseignants.

"Un projet complexe qui mobilisait plusieurs disciplines et auquel ont contribué les professeurs de lettres, d’EPS, d’éducation musicale, de mathématiques et de physique-chimie" se félicite Frédéric Autier, principal du collège. "Céline Hanou, coordinatrice du projet, a su s’entourer de nombreux partenaires : des élèves de la chorale du lycée Leverrier animée par Franck JOURDAN, la compagnie des Saltimbrés pour la préparation des numéros de cirque, la médiathèque de la Source, l’atelier Canopé qui a formé plusieurs élèves à la captation vidéo, et l’association Lire à Saint Lô… Sans oublier la mairie qui nous a gracieusement prêté cette magnifique salle de théâtre et l’aide des techniciens pour le son et les lumières".

Financé en partie par le Département de la Manche dans le cadre des appels à projets culturels, le spectacle s’est déroulé sous le parrainage de Brigitte Boisgerault, conseillère départementale, et de Jérôme Virlouvet, conseiller communautaire.

Près de 250 personnes, dont beaucoup de parents d’élèves, ont répondu à l’invitation et le public a été enchanté du résultat. "Ce sera un souvenir inoubliable pour tous ces élèves qui ont pu chacun exprimer leurs compétences et trouver leur place dans la mécanique. Il ne fait aucun doute qu’après cette expérience, ils oseront plus facilement franchir à nouveau les portes des salles de spectacle. De plus, ils ont appris plein de choses sans même s’en apercevoir et cela a soudé et valorisé tout un groupe, c'est-à-dire une petite centaine d’élèves. Bref, un résultat extrêmement positif sur le plan pédagogique ! Les professeurs peuvent être fiers du travail accompli." conclut Frédéric Autier.