← Toutes les actualités des établissements

Projet cinéma citoyen au collège Octave Mirbeau de Trévières (14)

Les élèves de la classe de 5èB du collège Octave Mirbeau à Trévières se sont engagés de septembre à janvier dans la réalisation d’un "projet cinéma" citoyen.

Ce projet s’est déroulé en trois temps.

D’abord les élèves ont réalisé des dialogues citoyens autour de questions posées et écrites préalablement et spontanément par les élèves. Les questions basées sur des thèmes variés leur ont permis d’échanger et de réfléchir, tout en respectant les opinions des autres. Les questions ont pu être accompagnées de petits courts métrages issus des archives du Nikon film festival (exemple : le film "je suis un migrant" qui propose une réflexion sur le thème du choix).

Ensuite deux questions ont été retenues par le professeur principal de classe : comment fait-on pour ne pas être timide et avoir confiance en soi ? Pour y répondre, un atelier de théâtre d’improvisation a été mis en place chaque semaine pendant une heure.

Durant ces séances, les élèves ont créé en groupe des histoires et des scènes afin de leur permettre de prendre confiance sur scène, à jouer la timidité, et à rentrer dans la peau de leurs personnages. Ce travail d’improvisation fut inspiré par les travaux de Jamel Debbouze réalisé dans le cadre de la fondation culture et diversité.

La dernière étape du projet a consisté en la réalisation d’un film pour le Nikon film festival 2018 "Je suis un cadeau" au travers du thème de la confiance en soi. Léa Benillouche, jeune réalisatrice de 21 ans est intervenue auprès des élèves pour choisir les acteurs, construire le scénario avec le professeur principal et réaliser le montage du film. Grâce à cette expérience, les élèves ont pu découvrir les différents métiers du cinéma : monteur, scénariste, ingénieur son.

Le film est désormais en ligne sur le site du Nikon film festival et il possible de le soutenir.

Ce projet collectif s’inscrit dans le parcours citoyen et le parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève. Il a permis de contribuer pleinement aux parcours éducatifs qui proposent aux élèves une autre façon d’apprendre. Les compétences du programme sont travaillées dans l’action et l’implication des élèves dans le projet comptent davantage que l’atteinte d’un résultat dans le cadre d’une évaluation.