← Toutes les actualités des établissements

La Webmargot en direct de La Coupole dans le Pas-de-Calais

Les lycéens de l’atelier radio de Marguerite de Navarre à Alençon ont répondu à l’invitation de La Coupole, le Centre d’Histoire et de Mémoire du Nord–Pas-de-Calais qui organisait les 27 et 28 mai les Journées d’Etude "Mémoires de Dora".

Comment faire le lien entre l’histoire apprise en quelques pages, quelques chapitres dans une année scolaire et l’histoire d’hommes et des femmes qui ont eu un "avant" et parfois, un "après" déportation ? Comment à partir d’une biographie peut-on rendre "sensible" l’Histoire ? Comment des citoyens ont-ils pu s’engager alors qu’ils n’avaient que 16- 17 ans, l’âge des élèves de Webmargot ? Afin de réfléchir à ces problématiques et préparer l’émission réalisée en direct de La Coupole, le 28 mai, les lycéens de l’atelier radio se sont lancés dans un travail de mémoire et réalisé un véritable travail de recherche.

Ils ont ainsi depuis le mois de mai travaillé en amont sur le parcours de Jules Bouvet, instituteur ornais, déporté en 1943 au camp de Buchenwald Dora, pour acte de résistance. L’occasion pour eux d’échanger avec l’historien Laurent Thiery (responsable scientifique du futur Dictionnaire biographique des déportés de France passés par le camp de Mittelbau-Dora et Kommandos) puis de découvrir un fonds d’archives extraordinaire déposé aux archives départementales de l’Orne par la famille Bouvet après le décès de celui-ci en 1997.

Au cours des 2 journées passées dans le Pas-de-Calais, le groupe de lycéens a pu visiter le musée de La Coupole, immense bunker, construit par l’Organisation Todt en 1943-1944, devant être la base de lancement, contre Londres, des fusées V2, elles-mêmes assemblées par des déportés de Dora dans les pires conditions. Ils ont ensuite interrogé les historiens travaillant sur le projet de dictionnaire biographique, mais également des familles de déportés ou encore les responsables d’amicales. "Les moments de rencontres et d’échanges avec les auteurs, les familles ont été des moments très forts car ils nous ont permis de comprendre l’importance du passage de témoin aux jeunes générations" explique Marie Rivol, élève en terminale.

Un vrai travail de mémoire, alliant recherches sur les documents d’archives, rencontres avec les témoins ou leurs proches, lectures de témoignages, qui s’inscrit dans le cadre du Parcours citoyen des élèves.

Emission en direct de la Coupole


memoiredora_bouvet from marguerite navarre on Vimeo.