← Toutes les actualités des établissements

Au Collège Lycée Expérimental, un temps de décloisonnement disciplinaire consacré à la place des femmes en politique

Dans le cadre de leur Temps de Décloisonnement Disciplinaire (TDD) du mercredi et vendredi, les élèves de 1ère ES et L du Collège Lycée Expérimental d'Hérouville Saint-Clair ont travaillé sur «la place de la femme en politique». L'objectif était d'étudier le rôle et la place qu'ont eus les femmes en politique du XVIII ème siècle à nos jours.

Le TDD est l'occasion de travaux interdisciplinaires. Il est toujours riche de croiser les disciplines pour saisir le sens d'un sujet au bénéfice des élèves. L'anniversaire des 70 ans du vote des femmes en France a permis de traiter des parties de programme en histoire et géographie (Les français et la République) et en SES (L'ordre politique).

Le dispositif de 3 enseignants (Marlène Bouteloup, Fabien Tesson et Patrice Eustache) et de deux classes (1ères L et ES) travaillant pendant 6 séances d'1h30 a permis de varier les modalités de travail (cours, travail de groupe, rencontre avec des intervenants) avec l'idée de mettre les élèves dans des situations de travail propices à la réflexion.

L'une des idées centrales de ces séquences a été de mettre les élèves dans différentes postures et de les situer « générationnellement » entre des acteurs du vote des femmes (Cécile Leclercq et Denise Puteau, femmes ayant voté en 1945, et Laurence Dumont, élue actuelle de l'assemblée nationale) et des collégiens (voir extrait du bilan filmé le vendredi 16 octobre). La prise de conscience de l'importance de la représentation politique a été au cœur de ce travail dans lequel l'investissement des élèves a été à la hauteur des attentes.

Cet échange a permis d'ouvrir les yeux sur ce combat pour l'égalité des femmes qui, d'après Laurence Dumont, n'est pas derrière eux.

Il a été aussi l'occasion de prendre contact avec Laurence Dumont vice-présidente de l'assemblée nationale qui accueillera les élèves pour une visite à Paris fin Février.

Le témoignage de Mina Samson, élève de 1ère L :
" Durant le travail de groupe avec Cécile Leclercq-Aussant, j'ai pu mieux comprendre les conditions sociales dans lesquelles, les femmes ont voté pour la première fois, en 1945. J'ai également pu constater qu'à l'époque le principe d'égalité des droits entre les hommes et les femmes était loin d'être acquis dans tous les esprits. Durant cet échange, Mme Leclercq-Aussant nous a fait comprendre l'importance du principe d'égalité dans notre société. Ensuite durant l'échange avec Laurence Dumont j'ai pu me rendre compte de la difficulté qu'ont les femmes politiques à se faire élire à des postes importants. Ainsi j'ai pris conscience que le rôle du féminisme aujourd'hui n'était plus de faire changer les lois (car l'égalité homme/femme y est maintenant inscrite) mais de changer les mentalités à propos de l'égalité des sexes. Cécile Leclercq-Aussant a terminé cet échange par un message qui m'a beaucoup touchée, elle nous a dit que c'était à notre génération de faire changer les choses en faveur de l'égalité aujourd'hui. Ce message d'espoir m'a ouvert les yeux sur l'importance du rôle de la jeunesse dans notre société. "

Les élèves de première ont donc animé les bilans de 4ème/3ème le vendredi 16 octobre afin de les inviter à réfléchir également à cette question de la place des femmes en politique.

Zoé Caspar, Sarah Macaux et Chloé Chauveau, élèves de première animent le bilan du GT de Valentine (4ème1)