Δ
DSDEN : 14 50 61 - Saint-Pierre et Miquelon Élèves / parents apprentis Étudiants Recrutement
www.ac-caen.fr   >   Académie   >   Projet Académique

Projet Académique 2011-2015



Une ambition collective vers la réussite de tous

L’académie de Caen a accompli dans le cadre du projet académique 2006-2010 un travail remarquable tant sur le plan de l'organisation que sur celui des actions menées pour la réussite de tous les élèves.

La période qui s’ouvre doit confirmer et consolider cette évolution au service de l'épanouissement des jeunes.

Le projet académique 2011-2015 s’emploie à répondre aux défis principaux auxquels est confrontée l’académie de Caen : assurer une meilleure qualification des élèves et développer l’accès à l’enseignement supérieur pour une insertion professionnelle en adéquation avec un monde en constante évolution.

Tous les moyens seront déployés pour permettre aux élèves d’effectuer des parcours de réussite diversifiés dans le cadre d’une ambition partagée avec leur famille.

L’entrée du projet académique se veut résolument pédagogique (axe 1). Il est en effet nécessaire d’améliorer à tous les niveaux d’enseignement la qualité des apprentissages pour mieux attacher la réussite aux parcours des élèves à travers lesquels se structurent connaissances, compétences et capacités d'adaptation.

Il convient de participer de la manière la plus éclairée et la plus personnalisée possible à l'accompagnement et à l'orientation des élèves afin de répondre à la diversité des talents et des souhaits d’insertion professionnelle, tout en proposant des passerelles alternatives lorsque les choix initiaux évoluent. Le socle commun est aussi le moyen de préparer plus efficacement au lycée dont la réforme ouvre résolument sur le supérieur. Nous devons permettre aux élèves de construire des compétences transversales, d'apprendre à apprendre, de coopérer, d'expérimenter en redonnant toute sa place à l'erreur, de s'ouvrir à la culture et à l'altérité mais également d’accéder à l’autonomie à la fois dans le cadre des apprentissages et dans la vie des établissements pour mieux préparer l’exercice d’une vie responsable et d’une citoyenneté éclairée (axe 2).

Cette ambition collective s'accompagnera non seulement de la reconnaissance de l'action de tous les professionnels participant à l’encadrement des élèves mais également du renforcement de leur qualification (axe 3). L’académie se doit de poursuivre l'effort déployé ces dernières années pour assurer une montée en compétence de ses personnels, pour faciliter leur entrée dans le métier, pour actualiser régulièrement les composantes de leur professionnalité, pour accompagner leurs parcours professionnels dans le respect du bien-être de chacun.

Parallèlement, l’académie doit favoriser l'émergence de synergies nouvelles entre les différents acteurs et niveaux d’organisation, conforter les liens existants qui font sens, promouvoir par le couple expérimentation-évaluation et l'ouverture européenne et internationale, l'innovation de l’action pédagogique et éducative dans les écoles et les établissements, adapter sa structure administrative et sa gouvernance à un environnement institutionnel en profonde mutation (axe 4). Des partenariats durables, au delà de l'académie, participent de manière dynamique et efficace à cette ambition.

Le projet de notre académie se présente comme l'outil le plus approprié pour mettre en œuvre les grandes orientations de la loi de refondation de l'École de la République votée le 8 juillet 2013. Tout doit être mis en œuvre pour la réussite de tous. Tel est le seul objectif que je m'assigne.

Je remercie tous les personnels de l’Éducation nationale de l’académie de Caen pour la qualité de leur action. Je demande à chacun de prendre en charge les objectifs de notre projet académique, avec la conviction de participer à une œuvre collective au service de la société.

Christophe PROCHASSON
Recteur de l’académie de Caen

Δ haut de page


Axe 1 : Construire des parcours diversifiés pour conduire chaque élève à la réussite

1.1 Faire évoluer les pratiques pédagogiques pour permettre aux élèves de construire des compétences de l'école au lycée
Patricia FIZE (IA-IPR Lettres) et Daniel DELAPORTE (IA-IPR Vie Scolaire)

1.1.1 Promouvoir et organiser dès la maternelle une pédagogie de la maîtrise de la langue comme fondement de tous les apprentissages

1.1.1.1 Ancrer les compétences langagières comme supports des apprentissages dès la maternelle, les renforcer à l'école élémentaire puis au collège et au lycée

1.1.1.2 Assurer de manière durable l'acquisition des compétences de lecture, d'écriture et de langue orale pour prévenir l'illettrisme et développer les potentiels en augmentant le volume et diversifiant la palette des supports de lecture et d’écriture

1.1.1.3 Susciter l'envie et créer les conditions d'une pratique intensive d'une langue vivante étrangère dès l'école primaire

1.1.1.4 Développer des situations complexes de recherche en mathématiques impliquant des pratiques de langues orale et écrite

1.1.1.5 Rendre explicite la spécificité des méthodes et des langages disciplinaires

1.1.2 Mettre les compétences du socle commun au coeur des enseignements durant la scolarité obligatoire pour rendre les élèves plus performants

1.1.2.1 Expliciter les conditions de la réussite et développer des modalités d'évaluation permettant aux élèves de mesurer leurs acquisitions

1.1.2.2 Personnaliser les parcours d'apprentissage pour valoriser les compétences de tous les élèves

1.1.2.3 Favoriser la progression des élèves en différenciant les activités pédagogiques

1.1.2.4 Utiliser les outils numériques pour construire les apprentissages

1.1.2.5 Favoriser et élaborer des projets pédagogiques permettant une construction des compétences des élèves

1.1.2.6 Expérimenter des pratiques pédagogiques innovantes favorables au développement du travail en équipe et à une promotion de la culture d'évaluation

1.1.3 Assurer la cohérence des apprentissages des élèves dans tous les temps d’enseignement, dans toutes les situations pédagogiques

1.1.3.1 Planifier, concevoir et réguler les enseignements à partir des acquis et des besoins

1.1.3.2 Articuler les dispositifs d'accompagnement des élèves (aide et accompagnement personnalisé, stages de remise à niveau ...) aux enseignements disciplinaires

1.1.3.3 Elever le niveau de compétence des élèves pour soutenir l'ambition à toutes les étapes de la scolarité, tout particulièrement à la fin du collège et au lycée

1.1.4 Permettre à chaque élève d'acquérir progressivement la compétence à s'orienter au cours de sa scolarité et tout au long de la vie

1.1.4.1 Créer une dynamique collective autour de la mise en oeuvre du Parcours de Découverte des Métiers et des Formations dans chaque établissement

1.1.4.2 Mobiliser tous les acteurs de l'orientation et en particulier les professeurs principaux

1.1.4.3 Améliorer la cohérence et la lisibilité des différents dispositifs (Découverte Professionnelle 3 heures, Découverte Professionnelle 6 heures, enseignements d’exploration, accompagnement personnalisé …)

1.1.4.4 Intégrer la démarche d'orientation des élèves à la mise en oeuvre du socle commun

Δ haut de page


1.2 Augmenter l'efficacité de la prévention et de la prise en charge de la difficulté scolaire
Isabelle MEZERAY (Doyen IEN ET/EG) et Martial SALVI (CSAIO)

1.2.1 Donner la priorité à la prévention

1.2.1.1 Systématiser le repérage précoce des élèves qui rencontrent des difficultés dans leurs apprentissages en mobilisant tous les acteurs et les partenaires de la communauté éducative, notamment ceux de la santé

1.2.1.2 Privilégier la différenciation pédagogique au sein de la classe

1.2.1.3 Généraliser et rendre efficace l'accompagnement personnalisé et les stages de remise à niveau

1.2.2 Structurer l’aide apporté

1.2.2.1 Construire des parcours de réussite personnalisés adaptés à la diversité de la population scolaire

1.2.2.2 Organiser le suivi des élèves, la cohérence et la continuité des dispositifs (tutorats, passerelles)

1.2.3 Développer les expérimentations et mutualiser les résultats

1.2.3.1 Favoriser l'expérimentation en matière d'organisation et d'évaluation des enseignements pour mieux répondre aux besoins des élèves

1.2.3.2 Encourager les expérimentations qui utilisent toutes les possibilités offertes par l’article 34 de la loi d'orientation de 2005

1.2.3.3 Renforcer le statut de laboratoire de l’innovation de l’éducation prioritaire à travers le programme ECLAIR

1.2.3.4 Utiliser les Technologies Usuelles de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement afin de faciliter la diffusion de l'innovation et des bonnes pratiques

1.2.4 Lutter contre le décrochage et les sorties sans diplôme

1.2.4.1 Mutualiser les ressources et les moyens au niveau des Bassins d’Education Concertée et adapter les parcours de formation

1.2.4.2 Augmenter l'efficacité des cellules de veille

1.2.4.3 Apporter des compléments de formation dans le cadre de l'aide personnalisée et de l'accompagnement pédagogique, éducatif et des stages de remise à niveau

1.2.4.4 Diversifier les formes de tutorat pour répondre aux besoins

1.2.4.5 Développer des dispositifs de retour en formation pour les élèves décrochés

Δ haut de page


1.3 Elever les niveaux de qualification et développer l'accès à l'enseignement supérieur
Martial SALVI (CSAIO)

1.3.1 Construire une orientation choisie, continue, réversible

1.3.1.1 Généraliser et contractualiser les interventions des universitaires et des chercheurs dans les lycées pour faire découvrir les différents types d'études et valoriser les parcours de réussite des étudiants et plus particulièrement des étudiantes

1.3.1.2 S'appuyer sur les internats d'excellence pour faciliter l'accès de certains élèves aux formations de leur choix

1.3.1.3 Permettre des passerelles d'une voie de formation à une autre

1.3.1.4 Diminuer les orientations par défaut

1.3.1.5 Faciliter la prise en charge des élèves à besoins particuliers

1.3.2 Diversifier les types de formation et les parcours pour accéder à la qualification et réussir dans l’enseignement supérieur

1.3.2.1 Contribuer au développement des formations en apprentissage

1.3.2.2 Renforcer l'attractivité des séries L et STI2D

1.3.2.3 Accompagner un plus grand nombre de bacheliers professionnels vers l'enseignement supérieur

1.3.2.4 Créer les conditions de la réussite dans les formations post-baccalauréat par un meilleur accompagnement des étudiants en CPGE et STS

1.3.2.5 Développer les rencontres de concertation pédagogique entre enseignants du lycée et du supérieur pour adapter les modalités d'enseignement à l'évolution des publics en partenariat avec l’Université

1.3.3 Faire de l’insertion de tous les publics l’objectif essentiel de la formation

1.3.3.1 Faire mieux connaître les formations post-baccalauréat porteuses d’emploi de l’académie

1.3.3.2 Promouvoir les formations professionnalisantes porteuses d’emploi

1.3.3.3 Accompagner les élèves en situation de handicap jusqu’à l’emploi

1.3.4 Développer la mobilité

1.3.4.1 Conforter l'encadrement éducatif dans les internats notamment d’excellence de l'académie

1.3.4.2 Développer les échanges internationaux en mobilisant tous les programmes de l'Union européenne

1.3.4.3 Favoriser la découverte et la fréquentation des structures culturelles en prenant appui sur le projet d'établissement

Δ haut de page


1.4 Favoriser les parcours de réussite en s'appuyant sur des réseaux structurés aux différents niveaux d'organisation de l'académie
Isabelle DESLANDRES (IEN Adjoint Orne), Jean-Louis PICOT (IA-IPR Anglais) et Pascal THIBERGE (IA-IPR SVT)

1.4.1 Renforcer la continuité des parcours inter-degrés

1.4.1.1 Expérimenter l'école du socle

1.4.1.2 Développer la liaison collège-lycée en cherchant à rapprocher les démarches pédagogiques et d'évaluation

1.4.1.3 S'appuyer sur l'exploitation des outils de liaison notamment le Livret Personnel de Compétences et les dispositifs passerelles

1.4.2 Organiser la mise en réseau territoriale des écoles et des établissements pour rendre opérationnelle la diversification des parcours

1.4.2.1 Favoriser la mutualisation de l'offre de formation entre établissements

1.4.2.2 Mettre en place des stages permettant aux élèves de monter en compétence ou de choisir une nouvelle orientation

1.4.2.3 Formaliser et activer les conventions de partenariat entre établissements

1.4.2.4 Renforcer la relation Ecole-entreprises en lien avec le tissu économique local par le biais de projets innovants ou de la co-formation

1.4.2.5 S’appuyer sur le programme Eclair pour dynamiser la mise en réseau des écoles et des établissements

1.4.3 Développer l’ouverture internationale et culturelle pour augmenter le niveau de compétence des jeunes

1.4.3.1 Inscrire l’ouverture internationale dans les projets d'établissement

1.4.3.2 Mieux accompagner les équipes éducatives dans les stratégies d'ouverture internationale

1.4.3.3 Mettre en place un réseau de correspondants locaux pour l'ouverture internationale

1.4.3.4 Définir à chaque niveau de la scolarisation des parcours culturels prenant appui sur l'histoire des arts et les enseignements optionnels

Δ haut de page


Axe 2 : accompagner l'élève vers l'autonomie et l'exercice actif et responsable de la citoyenneté

2.1 Développer les stratégies pédagogiques favorisant l’acquisition d’une autonomie dans les apprentissages
Anne BOUCKER (Doyen IA-IPR) et Patrick FOUREAU (IEN 1er degré)

2.1.1 Mettre l’approche par compétences au service de la prise en compte globale de l’élève par les équipes pédagogiques et éducatives

2.1.1.1 Travailler dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences

2.1.1.2 Organiser collectivement la construction des compétences en jeu dans les différents champs disciplinaires

2.1.1.3 Varier les organisations pédagogiques dans le cadre de l’emploi du temps

2.1.1.4 Encourager la concertation au sein de l’équipe pédagogique et éducative

2.1.2 Placer l’élève au centre des apprentissages dans le cadre de la continuité des parcours

2.1.2.1 Mener des actions sur l’autonomie dans le cadre de la continuité des parcours inter et intra cycle

2.1.2.2 Exploiter les évaluations afin de créer des groupes de besoins

2.1.2.3 Favoriser les approches diagnostiques et formatives de l’évaluation en variant ses modalités

2.1.3 Promouvoir une pédagogie de projet qui favorise des activités différenciées au sein de la classe

2.1.3.1 Mettre en place des projets pédagogiques disciplinaires et pluridisciplinaires

2.1.3.2 Mettre en cohérence les différents temps d’enseignement au service de la différenciation pédagogique

2.1.4 Développer l’autonomie de l’élève en mobilisant tous les outils appropriés qu’offrent les Technologies Usuelles de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement

2.1.4.1 Mettre en oeuvre des activités pédagogiques innovantes, en appui sur les Techniques Usuelles de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement

2.1.4.2 Utiliser les dispositifs d’accompagnement et d’aide

2.1.4.3 Créer et diffuser des scenarii pédagogiques favorables à l’autonomie

Δ haut de page


2.2 Eduquer à la responsabilité dans la vie collective
Marc BERGÉ (Proviseur Vie Scolaire) et Othman CHAABANE (IEN ET/EG)

2.2.1 Construire les compétences nécessaires au plein exercice de la citoyenneté en associant activités éducatives et temps d’enseignement

2.2.1.1 S’appuyer sur les temps d’accompagnement personnalisé et l’heure de vie de classe

2.2.1.2 Favoriser l’intégration des actions éducatives et des enseignements dans le projet d’école et/ou d’établissement

2.2.1.3 Réaliser des scenarii pédagogiques et mener des expérimentations en intercatégoriel

2.2.2 Former les élèves à la conduite de projets à différentes échelles en mobilisant les dispositifs et les instances

2.2.2.1 Développer la formation des délégués en mobilisant les différents acteurs

2.2.2.2 Favoriser la prise d’initiatives des élèves dans les instances à l’échelle de l’établissement et à l’échelle académique

2.2.2.3 Développer les partenariats internes et externes

2.2.3 Promouvoir les attitudes de responsabilité personnelle et collective à travers l’éducation à la santé, à la sécurité et au développement durable

2.2.3.1 Agir sur les conduites de consommation et les conduites à risque pour soi et les autres

2.2.3.2 Former des équipes intercatégorielles d’établissement à une culture commune en éducation à la santé et à la citoyenneté

2.2.3.3 Favoriser la formation aux premiers secours

2.2.3.4 Encourager les démarches globales de développement durable et le rôle des éco-délégués

2.2.3.5 Dynamiser les Centres d’Education à la Santé et à la Citoyenneté en propre et en réseau d’écoles/d’établissements

2.2.4 Valoriser les compétences acquises par l’engagement associatif dans des contextes scolaires et extra-scolaires

2.2.4.1 S’appuyer sur le plan de développement du sport scolaire

2.2.4.2 S’appuyer sur les expérimentations (Livret de Compétences Expérimental, cours le matin et sport l’après midi…)

2.2.4.3 Favoriser la vie associative au sein de l’Ecole (clubs, junior associations, mini-entreprises…)

Δ haut de page


2.3 Renforcer la coopération avec les parents pour favoriser la réussite de l’élève
Anie BELLANCE (Conseiller social du Recteur) et Frédéric GOMEL (IA-IPR)

2.3.1 Accueillir les parents et expliciter le fonctionnement du système éducatif en formalisant les conditions du dialogue

2.3.1.1 Réaliser un livret d’accueil à destination des parents en les associant à son élaboration

2.3.1.2 Inscrire la coopération avec les parents dans les dispositifs de prévention (illettrisme, décrochage, absentéisme scolaire)

2.3.1.3 Renforcer la place des parents dans les dispositifs spécifiques et les projets d’orientation

2.3.2 Faciliter l’implication des parents dans la construction du parcours de l’élève

2.3.2.1 Organiser des journées portes ouvertes en associant les élèves et les parents

2.3.2.2 Favoriser l’implication des parents dans les diverses instances de l’école ou de l’établissement

2.3.2.3 Renouveler les relations avec les familles autour de la réussite des élèves en s’appuyant sur des outils de présentation tels que la mallette des parents et les Espaces Numériques de Travail (ENT) 2.3.2.4 Associer les parents aux relations Ecole-entreprises

2.3.3 Expérimenter et diffuser les pratiques visant à renforcer le partenariat avec les parents

2.3.3.1 Inclure la problématique de la relation Ecole-familles dans le champ de l’innovation et de l’expérimentation

2.3.3.2 Inscrire cette thématique dans la formation en privilégiant l’approche intercatégorielle et transversale

Δ haut de page


Axe 3 : Renforcer les compétences des personnels pour les conforter dans leur rôle d'acteurs du changement

3.1 Garantir pour tous les personnels une entrée réussie dans le métier
Arnaud SIMON (SG DSDEN Orne) et Yann JACOB (Adjoint DRH)

3.1.1 Renforcer l’attractivité des métiers de l’éducation nationale

3.1.1.1 Accroître les liens avec l’Université pour valoriser auprès des étudiants les métiers de l’Education nationale et les formations qui y préparent

3.1.1.2 Développer l’offre de stages en licence-master

3.1.1.3 Mettre en place les masters en alternance

3.1.1.4 Repérer les compétences et constituer les viviers

3.1.1.5 Organiser des rencontres académiques d’information et de sensibilisation pour le recrutement des personnels en particulier les cadres

3.1.2 Accompagner les premières années d’exercice dans le poste

3.1.2.1 Améliorer l’accueil

3.1.2.2 Développer le tutorat, la formation, les entretiens de positionnement

3.1.2.3 Développer l’entretien de carrière à deux ans pour les enseignants du second degré

3.1.2.4 Prévoir des formations spécifiques pour les professeurs contractuels

3.1.3 Proposer aux professeurs stagiaires des formations adaptées et un suivi régulier

3.1.3.1 S’appuyer sur les corps d’inspection et les chefs d’établissement pour impulser et réguler la formation et/ou l’accompagnement des professeurs stagiaires

3.1.3.2 Articuler les formations disciplinaires et transversales

3.1.3.3 Développer les formations communes des tuteurs

3.1.3.4 Rechercher la meilleure synergie possible entre les services de formation (enseignants premier et second degré) et l’Université pour la formation initiale des personnels

3.1.3.5 Développer l’ingénierie de formation et évaluer les dispositifs chaque année

Δ haut de page


3.2 Renforcer la professionnalité des acteurs au service de la réussite des élèves
Thierry ARNOUX (IA-IPR) et Pascal THIBERGE (IA-IPR SVT)

3.2.1 Développer la compétence collective pour adapter les pratiques aux enjeux des réformes et aux priorités académiques

3.2.1.1 Construire des formations de formateurs pluridisciplinaires et/ou interdegrés pour prendre en compte l’élève dans sa globalité et la complémentarité des enseignements

3.2.1.2 Privilégier l’approche par compétences des apprentissages et la pédagogie de projet en accompagnant le changement de posture des enseignants

3.2.1.3 Développer les stages sur site pour impulser le travail en équipe

3.2.1.4 Développer les formations intercatégorielles et/ou interdegrés

3.2.2 Structurer davantage la politique de l’encadrement pour impulser et accompagner le changement

3.2.2.1 Créer un comité de pilotage intercatégoriel pour l’encadrement

3.2.2.2 Construire une politique volontariste de formation des personnels d’encadrement qui prenne mieux en compte les parcours individuels et la fluidité des carrières

3.2.2.3 Développer une culture commune des cadres pour impulser le travail en équipe et renforcer le pilotage pédagogique partagé

3.2.3 Améliorer l’efficacité des plans de formation

3.2.3.1 Construire un Plan Académique de Formation unique pour mieux cibler les objectifs de formation et renforcer les priorités académiques

3.2.3.2 Elargir le vivier des intervenants

3.2.3.3 Elaborer des protocoles permettant d’évaluer les effets des formations sur les pratiques professionnelles et sur les résultats

3.2.3.4 Faciliter l’accès à la formation en développant les formations à distance

3.2.3.5 Développer la formation des personnels de GRoupement d’ETAblissement pour adapter les compétences aux besoins des citoyens et des entreprises

Δ haut de page


3.3 Faciliter la construction de parcours professionnels dans un environnement en évolution
Delphine MAUROUARD (chef DEPAP)

3.3.1 Situer l’action professionnelle dans un cadre collectif et une démarche de projet

3.3.1.1 Renforcer le sentiment d’appartenance à l’équipe et à l’institution

3.3.1.2 Impliquer les personnels encadrant dans un processus de valorisation des compétences des agents

3.3.1.3 Accompagner les parcours professionnels (mobilité, détachements, reconversions)

3.3.1.4 Développer la valorisation des parcours

3.3.1.5 Encadrer les parcours atypiques

3.3.2 Améliorer la qualité de vie au travail

3.3.2.1 Renforcer la lisibilité de la politique académique en matière de Gestion des Ressources Humaines

3.3.2.2 Elaborer un vade-mecum sur les procédures spécifiques d’accompagnement

3.3.2.3 Rédiger une charte du remplacement

3.3.2.4 Harmoniser les règles de gestion des différents corps

3.3.2.5 Sensibiliser les médecins aux spécificités des métiers de l’Education nationale

3.3.3 Renforcer le dialogue social

3.3.3.1 Créer les conditions de la rénovation du dialogue social dans le cadre de la loi du 5 juillet 2010

3.3.3.2 Enrichir le bilan social des propositions des organisations syndicales

3.3.3.3 Mettre en place les chartes informatiques encadrant la diffusion numérique d’information

3.3.3.4 Constituer des espaces numériques de consultation

Δ haut de page


3.4 Organiser la mutualisation des ressources
Paul QUENET (DAFCO) et Agnès BOURGALET (IEN ET/EG)

3.4.1 Favoriser l’accès des personnels aux ressources

3.4.1.1 Développer les espaces métiers numériques (Portail Intranet Académique, sites collaboratifs)

3.4.1.2 Accompagner la maitrise des outils numériques

3.4.2 Inciter à la mutualisation, à la diffusion et à la valorisation des bonnes pratiques

3.4.2.1 Accompagner les équipes qui produisent des outils en lien par exemple avec le Conseil Académique en Recherche, Développement, Innovation et Expérimentation

3.4.2.2 Encourager la diffusion des productions d’équipes innovantes et/ou performantes aux échelles académiques et nationales

3.4.2.3 Créer un portail dédié à la mise en place des réformes sur le site académique

3.4.2.4 Constituer une banque académique des bonnes pratiques en s’appuyant sur des vidéogrammes réalisés en classe et faire connaître son existence

3.4.2.5 Labelliser les travaux remarquables

Δ haut de page


Axe 4 : Installer une gouvernance académique ambitieuse

4.1 Créer une meilleure interactivité entre les niveaux du pilotage académique
Françoise LAY (Chef DE)

4.1.1 Développer les synergies interdegrés et intercatégorielles entre tous les acteurs

4.1.1.1 Faire du COmité Stratégique ACadémique (COSAC) une instance de pilotage et d’aide à la décision

4.1.1.2 Partager et expliciter les programmes de travail annuels des services et des corps d'inspection

4.1.1.3 Développer des temps d'échanges inter degrés et inter catégoriels plusieurs fois par an

4.1.1.4 Organiser des séminaires ouverts à tous les personnels d'encadrement et associer les chefs d'établissement aux groupes de travail

4.1.1.5 Poursuivre, partager et expliciter les mutualisations et le rapprochement de l’inspection académique chef lieu et du rectorat

4.1.2 Déployer de nouvelles formes de travail concertées en prenant appui sur les Technologies Usuelles de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement

4.1.2.1 Poursuivre la mise en oeuvre d’une Direction des Systèmes d’Information et passer d’une logique de service à une logique de qualité de service mesurable

4.1.2.2 Construire un Portail Intranet Académique notamment pour valoriser la diffusion des bonnes pratiques et mutualiser

4.1.2.3 Faire de l'Espace Numérique de Travail académique un outil évolutif de la diffusion des informations

4.1.2.4 Développer les espaces collaboratifs de travail notamment pour les corps d'inspection

4.1.2.5 Avoir recours plus fréquemment à l'utilisation de la visioconférence et des classes virtuelles pour favoriser les échanges dans les réunions de travail et permettre à certaines équipes de suivre des formations à distance

4.1.3 Faire du Bassin d’Education un espace stratégique local de diffusion et de mise en oeuvre de la politique académique sur l’ensemble du système éducatif

4.1.3.1 Définir et mettre en oeuvre une nouvelle charte de fonctionnement des Bassins d’Education (BE) en vue de renforcer et valoriser leur pilotage

4.1.3.2 Produire un tableau de bord des BE, support à l'animation territoriale en cohérence avec la feuille de route thématique pluriannuelle

4.1.3.3 Mettre en place un accompagnement de proximité institutionnel des réformes et des programmes

4.1.3.4 Faire du BE un lieu de formation et de réflexion entre métiers, catégories et degrés

4.1.3.5 Encourager l’organisation en réseaux et en pôles

4.1.3.6 Accompagner les BE dans la relation emplois-métiers et formations au sein des Comités Locaux Ecole-Entreprises

Δ haut de page


4.2 OEuvrer à une convergence et une mise en cohérence des politiques territoriales, partenariales à tous les échelons
Philippe GROSSEMY (DAET)

4.2.1 Faire connaître aux partenaires et partager avec eux les objectifs de la politique éducative académique

4.2.1.1 Communiquer, expliciter le projet académique

4.2.1.2 Faire vivre les conventions et les instances de pilotage en tant que de besoin

4.2.1.3 S'appuyer sur des chartes éducatives, des agréments et des labels

4.2.1.4 Mettre en cohérence les différentes actions de partenariat et les évaluer

4.2.2 Dynamiser les partenariats sur l’ensemble du territoire académique, notamment la relation Ecole-entreprises

4.2.2.1 Conforter les relations entre les Comités Locaux Ecole - Entreprises et le tissu économique local

4.2.2.2 Renforcer les liens avec l'enseignement supérieur pour faire découvrir les différents types d’études et les filières porteuses d’emploi, dans le cadre du Parcours de Découverte des Métiers et des Formations

4.2.2.3 Nouer des partenariats avec les différents organismes afin de faciliter la mobilité européenne et internationale des élèves et des personnels en lien avec le Délégué Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération

4.2.2.4 Conforter les partenariats développés dans le cadre interministériel de la politique de la ville

4.2.3 Garantir l’équité des conditions d’éducation sur le territoire académique en prenant notamment appui sur la mise en réseau des établissements

4.2.3.1 S'appuyer sur l'exploitation des réussites académiques pour renforcer l'accompagnement institutionnel des territoires et des établissements les plus fragiles

4.2.3.2 Poursuivre la mise en cohérence et l'adaptation de l'offre de formation en lien avec le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP)

4.2.3.3 Accompagner les établissements dans la démarche de labellisation "Lycée des métiers"

4.2.3.4 Conforter le fonctionnement en réseau des Centre d’Information et d’Orientation de l’académie

4.2.3.5 S'appuyer sur la réforme de la gouvernance des GRoupements d’ETAblissements (GRETA) pour améliorer l'efficacité de la mission de formation continue des adultes

Δ haut de page


4.3 S’appuyer sur l’innovation et promouvoir les initiatives locales
Joëlle MORVAN (IEN ET/EG) et Jean-Michel BAUDOIN (Proviseur C.F. Lebrun Coutances)

4.3.1 Accompagner l’autonomie des établissements

4.3.1.1 Créer une cellule rectorale de conseil et de soutien à l'autonomie des établissements en lien avec les inspecteurs d’académie

4.3.1.2 Aider les établissements à évaluer les ressources internes et locales dont ils disposent pour dégager les marges de manoeuvre possibles en fonction des besoins notamment en lien avec les Divisions de l’Organisation Scolaire et de la Scolarité

4.3.1.3 Mobiliser les équipes volontaires et créatrices en prenant appui sur les instances existantes (conseil pédagogique…)

4.3.2 Impulser et soutenir les expérimentations et les innovations favorisant la réussite des élèves

4.3.2.1 Soutenir les initiatives qui répondent aux besoins spécifiques de l'établissement et qui aboutissent à une amélioration significative des résultats des élèves

4.3.2.2 Accompagner les équipes dans l'élaboration, le suivi et l’évaluation de leur projet

4.3.2.3 Valoriser les réussites

4.3.3 Permettre à chaque établissement de définir et de mettre en oeuvre une politique de formation adaptée

4.3.3.1 Fonctionner en équipe

4.3.3.2 Rendre l’équipe capable de partager un diagnostic et de formuler une demande adaptée

4.3.3.3 Evaluer la mise en oeuvre de la formation, sa fonctionnalité, son opérationnalité et les résultats

Δ haut de page


4.4 Développer la culture de l’évaluation et de la performance
Jérôme COLSON (Chef D2P)

4.4.1 Favoriser l’appropriation par les acteurs des indicateurs de résultats des élèves

4.4.1.1 Accompagner l'appropriation par les acteurs des indicateurs académiques par des formations spécifiques

4.4.1.2 Créer un outil académique de restitution et d'analyse des résultats aux examens

4.4.1.3 S'appuyer sur l'observation du travail des élèves en classe et l'acquisition des compétences pour évaluer les apprentissages

4.4.1.4 Publier un bilan annuel des performances de l'académie sous forme d’une « lettre de la performance »

4.4.2 Développer les démarches d’auto-évaluation

4.4.2.1 Intégrer des indicateurs de résultat dans les programmes de travail et faire des bilans réguliers

4.4.2.2 Communiquer aux personnels les modalités d'évaluation de leur activité professionnelle

4.4.2.3 Diffuser aux professeurs l'état des pratiques pédagogiques des disciplines et son incidence sur la réussite des élèves pour appréhender les marges de progrès

4.4.2.4 Développer les regards croisés en proposant des analyses de pratiques à partir d’observations de séquences en classe

4.4.3 Améliorer la performance des établissements en s’appuyant sur les outils de pilotage que sont les projets d’établissement et les contrats d’objectifs

4.4.3.1 Redéfinir le protocole des contrats d'objectifs afin de rendre plus lisible la feuille de route de chaque établissement

4.4.3.2 Prendre davantage en compte les pratiques et les expériences sur le terrain

4.4.3.3 Partager l'évaluation annuelle des objectifs et des résultats du niveau local au niveau académique

Δ haut de page


Un projet collectif

Le projet académique 2011-2015, coordonné par les doyens des corps d’inspection du second degré et du chef de la D2P a mobilisé une cinquantaine d’acteurs. Inspecteurs du premier et second degré, chefs de service, chefs d’établissement, experts de différents domaines ont travaillé ensemble dans des groupes de travail pluricatégoriels animés par les, Directeurs Académiques des Services de l’Éducation nationale et la Directrice des Ressources Humaines. La synthèse des propositions a été réalisée au sein d’un groupe d’écriture puis le COmité Stratégique Académique, né en 2011 et présidé par le Recteur a validé le projet.

Le projet académique 2011-2015 présente quatre grandes priorités qui se déclinent en objectifs stratégiques et opérationnels, avec 3 idées-force : l’innovation, les relations écoles-entreprises, l’ouverture européenne et internationale.

Pour concrétiser le projet, il a été décidé de proposer une diversité de leviers d’action dont l’exhaustivité a pour but de fournir un maximum de pistes de mise en œuvre pour tous les acteurs. Ces leviers pourront être modifiés ou complétés en fonction de l’évolution du contexte et des bilans que nous serons amener à effectuer. Aussi, nous nous fixerons des priorités d’action et mettrons en place un suivi annuel du projet.

Toutes ces propositions sont disponibles sur le site de l’académie www.ac-caen.fr.

Je tiens vraiment à remercier toutes celles et ceux qui ont participé à l’élaboration de ce projet académique dont la grande richesse est le fruit d’un travail d’équipe exemplaire.

Christophe PROCHASSON
Recteur de l’académie de Caen
dernière modification de la page le vendredi 20 décembre 2013 à 14H59   |   Δ haut de page
Tous droits réservés, académie de Caen © 2014
world is beautiful